Le transport ferroviaire en Allemagne perturbé par des actes de sabotage

BERLIN — Un système de communication ferroviaire en Allemagne a été saboté samedi, forçant les trains de passagers et de marchandises à s’arrêter pendant près de trois heures dans le nord-ouest du pays, ont déclaré les autorités.

Le ministre des Transports, Volker Wissing, a affirmé que des câbles «essentiels à la sécurité ferroviaire» ont été délibérément sectionnés à deux endroits différents, qu’il n’a pas nommés. Il a dit que la police fédérale allemande enquêtait sur l’attaque.

«Nous ne pouvons rien dire aujourd’hui ni sur le contexte de cet acte ni sur les auteurs de cet acte, a déclaré M. Wissing. L’enquête devra le déterminer».

L’opérateur allemand Deutsche Bahn a fait savoir tôt samedi matin qu’aucun de ses trains à grande vitesse ou de ses liaisons régionales ne circulait dans les länder de Hambourg, Schleswig-Holstein, Basse-Saxe et Brême. Cela a aussi eu une incidence sur les trains entre Berlin et Cologne, mais aucun n’a été directement touché par la défaillance du système. Les liaisons entre Berlin et Amsterdam ont aussi été affectées, alors que les trains en provenance du Danemark ne franchissaient pas la frontière avec l’Allemagne.

Ces actes de sabotage ont ciblé le mode de transport régional et interurbain en Allemagne et ont perturbé les lignes d’approvisionnement pour les industries utilisant des trains de marchandises.

Après une suspension de près de trois heures, la Deutsche Bahn a déclaré que le problème — une «défaillance du système radio numérique des trains» — avait été résolu, mais que certaines perturbations étaient encore à prévoir. Ce n’est que plus tard que l’entreprise ferroviaire publique allemande a reconnu que la panne était causée par des actes de  sabotage.

Selon la police fédérale, les scènes de crime étaient situées dans une banlieue de Berlin et dans le land de Rhénanie du Nord-Westphalie, a rapporté l’agence de presse allemande DPA, Deutsche Presse-Agentur. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.