Le troisième débat des candidats à la chefferie conservatrice aura lieu le 3 août

OTTAWA — Le Parti conservateur du Canada a fixé au 3 août la date pour le troisième débat — et fort probablement le dernier — dans la course à la chefferie, alors que deux candidats rejettent la décision des organisateurs d’en tenir un. 

Le parti a informé ses membres de la date du nouveau débat dans un courriel, jeudi soir. Les équipes de campagne s’attendent à ce que l’événement ait lieu à Ottawa.

«À moins de deux mois de l’annonce de notre prochain chef, cet événement fournira une occasion clé aux membres d’affiner leur décision sur qui, selon eux, est le mieux placé pour diriger notre parti aux prochaines élections», lit-on dans une missive envoyée aux membres jeudi soir.

Le parti était encore en discussion vendredi sur le format du débat, un facteur qui a probablement été compliqué par l’absence anticipée d’au moins un des cinq candidats dans la course. Pierre Poilievre avait annoncé jeudi qu’il n’y serait pas. 

Selon les statuts du Parti conservateur, les candidats sont tenus d’assister aux débats officiels, sans quoi ils sont passibles d’une amende de 50 000 $, prélevés sur le dépôt de conformité du candidat absent.

L’équipe Poilievre a indiqué que le candidat se concentrait à «faire sortir le vote» de ses partisans avant la date limite de septembre. 

L’équipe de M. Poilievre a également qualifié le premier débat en anglais, organisé par le parti en mai, de «gênant», car il comportait une série de questions personnelles pour les candidats sur leur musique et leurs émissions de télévision préférées.

Dans un communiqué, l’équipe de Jean Charest a indiqué que «s’abstenir de participer à un débat est un manque de respect envers la direction du parti et ses 675 000 membres». Selon l’équipe Charest, M. Poilievre dit finalement aux membres: «je vais acheter mon absence en payant une amende».

Une autre candidate, Leslyn Lewis, a également remis en question la pertinence de tenir un autre débat, alors que les enregistrements des deux précédents sont accessibles en ligne. 

Elle soutient que son agenda est déjà bien rempli de rencontres avec les membres du parti au cours des prochaines semaines. Son équipe a indiqué qu’elle discutait de la question avec les instances du parti.

La planification du troisième débat intervient alors que le scrutin pour le prochain chef est déjà en cours. Vendredi, le parti estimait qu’environ 29 000 bulletins de vote remplis avaient été retournés par des membres en règle.

Les résultats seront dévoilés le 10 septembre.

Les candidats ont déjà participé en mai à deux débats officiels, un en anglais à Edmonton et l’autre en français à Laval. Les équipes de campagne avaient toutefois été informées par les instances du parti qu’il pourrait y avoir un troisième débat officiel au début du mois d’août.

Les membres du Comité organisateur du choix du chef se sont réunis mercredi soir et ont finalement décidé d’organiser un troisième débat officiel, à l’issue d’un sondage mené auprès des membres. Le porte-parole du parti, Yaroslav Baran, a déclaré que 24 000 membres avaient répondu «massivement» en faveur d’un troisième débat.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.