Le tueur de la Nouvelle-Écosse se dirigeait vers Halifax pour rencontrer 2 personnes

HALIFAX — Des documents récemment publiés suggèrent que le tireur à l’origine de la tuerie de masse d’avril dernier en Nouvelle-Écosse avait prévu de s’en prendre à deux personnes à Halifax pendant son carnage, mais la police a été alertée par sa conjointe de fait alors qu’il était en cavale au nord de la ville.

L’information est contenue dans des mandats de perquisition de la Gendarmerie royale du Canada partiellement caviardés, qui indiquent que des agents de la police régionale de Halifax ont été envoyés dans une résidence où ils ont assuré la protection de deux personnes.

Aucun autre détail n’est fourni, mais la suggestion que le tueur, Gabriel Wortman, se dirigeait vers Halifax correspond à la route qu’il a empruntée après avoir tué 22 personnes dans le nord et le centre de la Nouvelle-Écosse au cours de son funeste parcours de 13 heures.

Dans la nuit du 18 avril, le tueur a incendié plusieurs maisons et tué 13 personnes à Portapique, en Nouvelle-Écosse.

Il a ensuite échappé à la police alors qu’il était habillé en policier et conduisait un véhicule qu’il avait modifié pour ressembler à une voiture de la GRC.

Il a recommencé à tuer des gens qu’il connaissait et d’autres qu’il a rencontrés le lendemain matin avant d’être abattu par un agent de police dans une station-service sur une autoroute juste au nord de Halifax.

Laisser un commentaire