Le Vatican décrète l’obligation de signaler les crimes sexuels dans l’Église

CITÉ DU VATICAN, Italie — Le pape François a émis jeudi un décret qui oblige les membres du clergé catholique du monde entier à rapporter aux autorités religieuses tout abus sexuel d’un membre de l’Église de même que toute tentative de camouflage de tels actes.

Le décret accorde aussi de la protection aux sonneurs d’alerte et oblige tous les diocèses de l’Église catholique à mettre en place un système confidentiel de réception des plaintes. Des procédures d’enquête préliminaire seront aussi établies lorsque les suspects sont des supérieurs hiérarchiques, tels des évêques et des cardinaux.

Le préfet de la Congrégation pour les évêques au Vatican, le cardinal Marc Ouellet, explique que l’Église ne voit pas pourquoi les dirigeants du clergé seraient exemptés des règles. À son avis, il s’agit d’une responsabilité profonde.

Le décret s’adresse à quelque 415 000 prêtres catholiques et 660 000 religieuses. Il ne les oblige pas, toutefois, à signaler les abus à la police.

Les plus populaires