Le «visage» de l’effort médical en Alberta a dû se placer en isolement

EDMONTON — La médecin qui était devenue en Alberta le «visage» de l’effort médical pour freiner l’éclosion du nouveau coronavirus a dû se placer en isolement volontaire.

La docteure Deena Hinshaw, médecin hygiéniste en chef de la province, présente «des symptômes bénins compatibles avec le rhume», probablement dus aux longues heures de travail des dernières semaines, a indiqué lundi le gouvernement dans un communiqué. On précise toutefois que ces symptômes «ne semblent pas compatibles» avec la COVID-19.

Mais conformément aux directives répétées à tous les Albertains, la médecin s’est isolée volontairement en attendant les résultats des tests. La docteure Hinshaw continue entretemps d’«accomplir toutes ses tâches importantes» en isolement. Elle devait d’ailleurs livrer la dernière mise à jour en conférence de presse lundi à la salle de presse de l’Assemblée législative, mais par visioconférence.

C’est elle qui fournit les mises à jour quotidiennes sur le bilan des infections et les mesures sanitaires depuis que le premier cas a été signalé en Alberta le 5 mars. Elle a été saluée pour son ton franc et sa transparence, en exhortant les Albertains à rester calmes et à pratiquer une hygiène de base telle que le lavage des mains.

L’Alberta compte actuellement 56 cas de la COVID-19, la maladie causée par le coronavirus. La province met en place maintenant les importantes mesures d’isolement pour enrayer la propagation de l’épidémie.

Le gouvernement a interdit les rassemblements de plus de 250 personnes, suspendu tous les cours et fermé les garderies. Les Albertains sont fortement invités à ne pas voyager à l’extérieur du pays et à s’isoler pendant 14 jours s’ils rentrent d’un voyage à l’étranger.

Les plus populaires