L’eau monte encore au N.-B. alors qu’elle atteint déjà un niveau historique

SAINT-JEAN, N.-B. — Au Nouveau-Brunswick, les autorités affirment que les niveaux de l’eau dans le sud de la province dépassent maintenant les seuils historiques observés en 1973, alors que le niveau du fleuve Saint-Jean continue de monter.

L’Organisation des mesures d’urgence prévient que la crue n’est pas encore arrivée dans le sud de la province et explique que l’eau augmente lentement, mais de manière constante.

Les régions du nord du Nouveau-Brunswick sont également surveillées de près, notamment à Edmundston.

Le niveau de la rivière Madawaska augmente en raison de l’accroissement du débit d’eau au barrage Témiscouata, au Québec, et en raison des niveaux élevés du fleuve Saint-Jean.

Jusqu’à présent, 975 personnes ont évacué leur résidence à travers la province et se sont inscrites auprès de la Croix-Rouge.

Les autorités craignent également des risques de contamination de l’eau à certains endroits, puisque les eaux des inondations peuvent être contaminées avec des eaux usées, les systèmes d’égouts et d’aqueduc étant saturés, a mis en garde le directeur de l’Organisation des mesures d’urgence, Greg MacCallum.

Le gouvernement provincial dit consulter la GRC, les Forces armées et la Garde côtière canadienne, qui continue de prêter main-forte à la province, «concernant les besoins en matière de secours».

Des embarcations patrouillent également dans les secteurs touchés pour assurer la sécurité des sinistrés, affirment les autorités.

L’autoroute Transcanadienne reste fermée entre Moncton et Fredericton dans les deux directions. La route 10 entre Chipman et Fredericton est maintenant fermée.

Près de 800 clients d’Énergie NB ont été débranchés en raison des inondations. L’entreprise demande aux citoyens qui comptent évacuer leur maison d’appeler pour procéder à un débranchement d’urgence, car «éteindre le disjoncteur n’est pas suffisant».

Par ailleurs, les vents violents qui ont balayé l’est du pays, incluant le Nouveau-Brunswick, ont causé des pannes d’électricité partout dans la province vendredi et samedi. À 14h dimanche, 785 abonnés d’Énergie NB étaient toujours sans électricité — en plus de ceux visés par des débranchements d’urgence — et 47 équipes travaillaient à réparer les infrastructures et à gérer la situation des inondations.

Les plus populaires