L’école de La Loche rouvrira petit à petit un mois après la fusillade mortelle

LA LOCHE, Sask. – Les enseignants de l’école publique de La Loche, théâtre d’une fusillade mortelle le 22 janvier dernier, seront de retour dans l’établissement le 22 février.

Le conseil scolaire a indiqué vendredi que l’enseignement primaire reprendrait peu après, mais on n’a pas encore fixé de date de retour en classe pour l’enseignement secondaire. Les deux niveaux d’enseignement partagent la même école dans cette petite localité du nord de la Saskatchewan, où vivent surtout des membres de la Première Nation des Dénés.

Un jeune homme de 17 ans est accusé d’avoir tué deux frères adolescents dans une résidence privée puis de s’être rendu à l’école, du côté de l’enseignement secondaire, et d’y avoir tué un enseignant et une jeune adjointe.

Sept autres personnes avaient été blessées à l’école; quatre d’entre elles avaient été transportées dans un hôpital de Saskatoon et trois y sont toujours soignées, a indiqué vendredi le gouvernement provincial.

L’accusé, qu’on ne peut identifier, doit revenir en cour à Meadow Lake le 22 février. L’adolescent, que des amis décrivent comme un exclu victime d’intimidation à l’école, est accusé de quatre chefs de meurtre prémédité et de sept chefs de tentative de meurtre.

Le maire de La Loche, Kevin Janvier, avait d’abord suggéré que l’école soit démolie et reconstruite, afin que sa communauté puisse tourner la page sur cette tragédie. Il a depuis changé d’avis, estimant que l’éducation des enfants doit passer avant tout.