L’École de technologie supérieure évacuée en raison de propos en ligne

MONTRÉAL — L’École de technologie supérieure a été évacuée mercredi en raison de propos inquiétants tenus en ligne. 

Le Service de police de la Ville de Montréal affirme qu’aucune menace n’a été proférée contre l’établissement ou contre des personnes en son sein. 

«C’est sur un site de discussion qui est lié à l’ÉTS. Quelqu’un a mentionné qu’il était inquiet pour une de ses connaissances qui avait des idées noires», a précisé la porte-parole policière Caroline Chèvrefils en début d’après-midi. 

L’évacuation des pavillons A, B, C, D et E a été effectuée de manière préventive en milieu de journée, sans déploiement policier au centre-ville.  

Une enquête a été ouverte afin de localiser la personne en détresse, indique le SPVM. 

Sur son site web, l’établissement avait d’abord signalé qu’«une menace envers l’ÉTS avait été diffusée sur une plate-forme de média social au cours des dernières heures» et que la présence policière avait été renforcée sur le campus. 

Il était écrit que la situation était «prise très au sérieux» et que «les membres de la communauté qui sont sur place sont priés de quitter les lieux et ne pourront pas y retourner avant d’en être avisés». 

Mais au cours de l’après-midi, l’ÉTS a modifié le message sur son site et ne faisait plus référence à «une menace» envers l’établissement. 

On pouvait désormais lire que «la fermeture du campus fait suite à une recommandation des autorités policières suivant une situation d’urgence survenue ce matin». 

Les cours qui devaient se tenir en personne ont été annulés pour le reste de la journée, mercredi.

Laisser un commentaire