L’économie japonaise s’effondre à un rythme record

TOKYO — L’économie japonaise s’est effondrée à un rythme record entre les mois d’avril à juin en raison de la pandémie de la COVID-19 qui a complètement neutralisé la consommation et le commerce.

Selon les données dévoilées lundi par le gouvernement japonais, l’économie s’est contractée à un taux annualisé de 27,8 %. C’est-à-dire que si ce trimestre se prolongeait sur 12 mois, le produit intérieur brut (PIB) du pays aurait reculé de 27,8 %.

Il s’agit de la pire performance économique de l’État jamais enregistrée. Selon le gouvernement, le trimestre d’avril à juin a connu une contraction de 7,8 % du PIB par rapport au trimestre précédent.

D’après les médias japonais, il s’agirait de la pire chute du PIB depuis la Deuxième Guerre mondiale, mais le gouvernement ne compile ces données que depuis les années 1980. La précédente contraction la plus dramatique remonte à la crise financière mondiale de 2008.

La troisième plus grande économie de la planète traversait déjà une période trouble avant le début de la pandémie du coronavirus. La chute s’est simplement accélérée à la suite de l’imposition de mesures de prévention sanitaire pour combattre la COVID-19.

Lors du trimestre précédent, entre janvier et mars, l’économie avait connu un recul de 0,6 %. Avant cela, lors du dernier trimestre de 2019, le PIB s’était aussi contracté de 1,8 %, ce qui veut dire que l’économie japonaise est techniquement entrée en récession lors du premier trimestre de 2020.

Précédemment, la croissance était à plat de juillet à septembre 2019 et n’avait connu qu’une légère hausse dans le trimestre d’avril à juin 2019.

Selon les analystes, l’économie japonaise est appelée à graduellement remonter la pente au rythme où la pandémie s’estompe.

L’État est largement dépendant des exportations vers la Chine et donc de la croissance de l’économie chinoise.

Laisser un commentaire
Les plus populaires