L’enquête se poursuit après l’accident aérien qui a fait 6 morts à Dallas

DALLAS — Des responsables américains des transports se sont rendus à Dallas dimanche pour enquêter sur la cause de l’accident de deux avions militaires historiques qui a fait six morts lors d’un spectacle aérien.

Un bombardier et un avion de chasse de la Seconde Guerre mondiale sont entrés en collision et se sont écrasés au sol dans une boule de flammes samedi, à environ 16 kilomètres du centre-ville.

L’accident est survenu trois ans après l’écrasement d’un bombardier dans le Connecticut qui a tué sept personnes, alors que des inquiétudes persistent concernant la sécurité des spectacles aériens impliquant des modèles plus anciens d’avions de combat. 

Le National Transportation Safety Board a pris le contrôle de la scène de l’accident, avec la police locale et les pompiers en soutien, a déclaré le maire de Dallas, Eric Johnson. La Federal Aviation Administration doit également enquêter, ont affirmé des responsables. 

Les responsables n’ont pas précisé combien de personnes se trouvaient à l’intérieur de chaque avion, mais Hank Coates, président de la Commemorative Air Force, la société qui possède les avions et organisait le spectacle aérien, a déclaré que l’un des avions, un bombardier B-17 Flying Fortress, a généralement un équipage de quatre à cinq personnes. L’autre, un avion de chasse P-63 Kingcobra, a un seul pilote. Les avions sont pilotés par des volontaires hautement qualifiés, souvent des pilotes à la retraite, a-t-il indiqué.

John Cudahy est président de l’International Council of Air Shows, un groupe commercial qui établit les normes suivies par les spectacles aériens et supervise la formation des pilotes. Selon lui, lors des spectacles aériens, il y a généralement une répétition le vendredi, de sorte que le spectacle du samedi est en fait une deuxième fois pour les pilotes. Il y a également des rencontres détaillées pour passer en revue le plan du spectacle et couvrir exactement où chaque pilote sera placé.

Plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent l’avion de chasse rentrer dans le bombardier, le faisant s’écraser au sol et créant une grosse boule de feu et de fumée.

«Il est encore trop tôt pour comprendre ce qui s’est passé hier. J’ai regardé la vidéo plusieurs fois et je n’arrive pas à comprendre et je fais ça depuis 25 ans», a affirmé M. Cudahy.

Le B-17, pierre angulaire de la puissance aérienne américaine pendant la Seconde Guerre mondiale, est un immense bombardier quadrimoteur utilisé dans les raids de jour contre l’Allemagne. Le Kingcobra, un avion de chasse américain, a été principalement utilisé par les forces soviétiques pendant la guerre. La plupart des B-17, aussi appelés «Forteresses volantes», ont été mis au rebut à la fin de la Seconde Guerre mondiale et il n’en reste qu’une poignée aujourd’hui, largement exposés dans les musées et les spectacles aériens, selon Boeing.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.