Lente fonte des neiges et pluie en C.-B.: le fleuve Fraser pourrait quitter son lit

VICTORIA — Les cauchemars provoqués l’an dernier par les inondations en Colombie-Britannique menacent de se reproduire cette année, à une échelle qui ne peut toutefois être mesurée pour le moment. 

L’accélération récente de la fonte des neiges qui a mis du temps à se réaliser plus tôt au printemps, de même que le temps pluvieux, ont entraîné l’émission d’un avis de débit élevé pour plusieurs collectivités de la Colombie-Britannique qui habitent sur les berges du fleuve Fraser.

Les autorités signalent que le débit d’eau dans les affluents pourrait augmenter dans le sud, dans la région de Hope, à l’est de Vancouver, et en aval de Hope tout au long du week-end. La pluie tombée jeudi pourrait avoir provoqué un débit de l’eau du fleuve qui pourrait rester élevé au cours des prochaines semaines.

Une enquête publiée au début du mois de juin par le ministère des Forêts de la Colombie-Britannique montre que les données de plus de 100 stations météorologiques indiquent que les niveaux de neige sont bien au-dessus de la normale. Le risque d’inondation reste élevé en raison du retard de la fonte des neiges et au 1er juin, il y avait un couvert de neige moyen de 165 % supérieur à la normale.

Normalement, environ la moitié du couvert de neige a fondu au 1er juin, mais le temps plus frais cette année a retardé la fonte de deux à quatre semaines.

Les autorités craignent qu’au cours des prochaines semaines, le fleuve Fraser reste vulnérable aux événements météorologiques extrêmes en aval.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique recommande aux riverains des zones sujettes aux inondations de s’y préparer, leur conseillant de stocker les documents et objets importants dans des conteneurs étanches ou sur une grande étagère ou à l’étage supérieur.

Le fleuve Fraser est le plus long de la Colombie-Britannique, avec ses quelque 1375 kilomètres. Il prend sa source sur les versants ouest des montagnes Rocheuses et se jette dans la mer à Vancouver.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.