L’entente de principe ratifiée par Unifor dans les scieries de Résolu

MONTRÉAL — Les syndiqués d’Unifor viennent d’entériner à 67 % leur nouveau contrat de travail d’une durée de quatre ans qui concerne les huit scieries de Produits forestiers Résolu.

Le contrat prévoit d’importantes augmentations de la rémunération, soit des «ajustements» de 2,50 $ l’heure dès la ratification du contrat et de 1 $ l’heure à compter du 1er mai 2024 pour les travailleurs de métier.

Les employés de la production, quant à eux, toucheront des «ajustements» de 1,25 $ l’heure à la ratification du contrat et de 1,25 $ l’heure à compter du 1er mai 2024.

À ces sommes, il faut ajouter des augmentations de salaire de 3 % la première année, de 1,30 $ l’heure la deuxième année, de 3 % la troisième année et de 1,30 $ la quatrième année.

Ce contrat, qui sert ensuite de modèle à Unifor pour négocier dans d’autres entreprises de l’industrie du sciage, concerne 1000 travailleurs dans huit scieries de Résolu à Comtois, Girardville, La Doré, Maniwaki, Mistassini, Normandin, Saint-Thomas et des Outardes, à Baie-Comeau.

L’entente prévoit aussi une bonification des assurances collectives et une troisième semaine de vacances après deux ans de service.

Elle inclut aussi une augmentation des primes de quarts de soir et de nuit, de même qu’un taux double pour les heures effectuées le dimanche en heures supplémentaires.

L’ancien directeur québécois d’Unifor, Renaud Gagné, qui agissait comme négociateur dans ce dossier, explique le résultat du vote par les «attentes énormes» des travailleurs «en raison de la grande profitabilité du secteur du sciage actuellement».

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.