Tragédie de Tisdale: déterminer le fil des événements prendra du temps, dit la GRC

HUMBOLDT, Sask. — Les enquêteurs pourraient mettre beaucoup de temps avant de déterminer les causes de la violente collision impliquant un autocar et un semi-remorque qui a tué 15 personnes et blessé 14 autres, a prévenu samedi la GRC de la Saskatchewan.

Le commissaire adjoint Curtis Zablocki a souligné que les enquêteurs examineront tous les aspects de l’accident afin de déterminer le fil des événements.

L’accident a décimé l’équipe des Broncos de Humboldt de la Ligue junior de hockey de la Saskatchewan. La formation se rendait à Nipawin pour y affronter les Hawks pour le cinquième match de la demi-finale.

Parmi les victimes figurent l’entraîneur Darcy Haugaun, le capitaine Logan Schatz, un des meilleurs attaquants de l’équipe Jaxon Joseph et le descripteur des matches de l’équipe à la radio Tyler Bieber.

M. Zablocki a révélé que le conducteur du camion n’avait pas été blessé. Il a été interrogé par la police avant d’être libéré.

«On lui donne de l’aide psychologique», a dit le commissaire adjoint.

Les autorités ont indiqué que les 14 survivants souffraient d’une variété de blessures. L’état de certains était considéré comme critique. Le nom des victimes n’a pas été dévoilé, mais des familles de certaines d’entre elles ont confirmé le décès de leur proche.

Les joueurs étaient originaires de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba.

«Nous avons le coeur brisé et sommes anéantis par la tragédie survenue hier (vendredi), a déclaré le président des Broncos, Kevin Garriger. Nous n’oublierons jamais le nom des membres de la famille des Broncos qui nous ont été pris et ceux qui ont été blessés.»

Parmi ces blessés, Ryan Straschnitzki. Sa famille a dit que le joueur âgé de 18 ans a survécu, mais il souffre d’une grave blessure au dos et ne peut rien ressentir aux extrémités du bas du corps.

Kelly Schatz, le père de Logan, a annoncé la mort de son fils âgé de 20 ans. Celui-ci a disputé quatre saisons dans l’uniforme des Broncos et était leur capitaine depuis deux ans et demi.

M. Schatz a raconté que la famille cherchait du réconfort au sein de son giron.

«C’est dur, a-t-il reconnu. J’ai quatre autres enfants qui sont tous ici. Heureusement.»

Christina George-Haugan a confirmé le décès de son mari à La Presse canadienne

Plusieurs lui ont rendu hommage sur les réseaux sociaux. Plusieurs l’ont décrit comme un formidable mentor pour ses jeunes joueurs.

«Il sera toujours un grand homme dans nos coeurs, a écrit sa soeur Debbie Jayne, sur Twitter. Les larmes ne s’arrêtent pas».

Collision violente

L’accident s’est produit vers 17 h, heure locale, sur la route 35, près de la ville de Tisdale. Le semi-remorque se dirigeant vers l’ouest lorsqu’il a percuté perpendiculairement l’autocar à une intersection de l’autoroute. La violence a été telle que les deux véhicules se sont retrouvés au fond du fossé au sud-ouest de l’intersection. Une rangée d’arbres à l’angle sud-est limitent la visibilité à cet endroit.

Les enquêteurs devront se pencher sur plusieurs aspects, dont les conditions météorologiques et les problèmes mécaniques dont aurait pu subir un des véhicules, a souligné M. Zablocki.

«Il s’agit d’une enquête très complexe et, en raison du volume d’éléments de preuve, de la quantité d’information et du nombre de victimes, il faudra du temps pour l’achever. Il est trop tôt pour commenter les causes de l’accident et nous continuerons de vous tenir au courant au fur et à mesure que l’enquête avancera».

Lieu de recueillement

Le domicile des Broncos de Humboldt s’est transformé en lieu de recueillement au lendemain de l’effroyable tragédie.

Le maire de Humboldt, Rob Muench, portant le chandail vert et jaune de l’équipe, a accueilli et étreint les gens qui se sont rendus à l’aréna Elger Petersen pour se réconforter et en apprendre davantage sur l’accident.

«C’est une tragédie qui nous frappe lourdement. Nous ne sommes qu’une petite collectivité, mais l’équipe de hockey y occupe toujours une place importante», a-t-il dit.

Plusieurs erraient dans et autour de l’édifice, samedi matin. Plusieurs intervenants en gestion de crise s’étaient déplacés pour offrir de l’aide.

Des fleurs ont été déposées dans les escaliers des estrades. Les balustrades étaient enveloppées de rubans jaunes et verts en l’honneur de l’équipe.

Penny Lee, une résidante de Humboldt a souligné que tout orbitait autour des Broncos au sein de la collectivité. Les joueurs participaient toujours aux événements locaux.

«Le hockey, c’est la collectivité. Tout le monde est bouleversé. Nous sommes paralysés, individuellement et collectivement».

À Nipawin, l’ambiance était là aussi morose samedi matin. L’église, qui accueillait les familles des joueurs accourues aux nouvelles, était déserte, tout comme le Centennial Arena, le domicile des Hawks.

La mère de l’ancien joueur du Canadien Colby Armstrong a offert son aide aux familles qui cherchent un endroit pour se loger à Saskatoon.

Les hôtels Canalta ont offert de loger les familles des victimes. Une campagne de collecte de fonds lancé sur internet avait déjà ramassé plus de 260 000 $, samedi matin.

Le premier ministre du Canada Justin Trudeau a réagi sur Twitter: «Je ne peux imaginer ce que peuvent vivre ces parents… je suis de tout cœur avec toutes les personnes éprouvées par cette terrible tragédie, dans la communauté de Humboldt et ailleurs».

Dans un communiqué, le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a déclaré: «À la ville de Humboldt, à l’ensemble de l’organisation des Broncos et aux familles touchées par cette tragédie, sachez que vous êtes dans le coeur de la Saskatchewan».

Même le président des États-Unis, Donald Trump, a pris le temps de publier un micromessage sur son compte Twitter: «Viens de parler à @JustinTrudeau pour présenter mes respects et condoléances aux familles de la tragédie touchant l’équipe de Humboldt. Que Dieu soit avec elles».

Minute de silence

Une minute de silence a été observée avant plusieurs matches de la LNH, dont celui opposant les Maple Leafs de Toronto aux Canadiens de Montréal.

Les joueurs de tous les clubs en activité arboraient samedi un autocollant reproduisant le logo des Broncos sur leur casque.

À Winnipeg, les joueurs des Blackhawks de Chicago et des Jets se sont tenus côte à côte autour du cercle central au cours de la minute de silence. À l’endos des chandails, le mot «Broncos» remplaçait le nom des joueurs.

Plusieurs équipes et la LNH ont annoncé qu’elles verseront des dons aux Broncos.

Un moment de recueillement a également été observé au championnat du monde de curling masculin et avant le match opposant les Rangers du Texas aux Blues de Toronto, de la Ligue américaine de baseball, à Arlington.

Par ailleurs, une campagne de sociofinancement, lancée sur le site gofundme.com par une résidante de Humboldt, avait déjà amassé plus de 2,7 millions $ en fin de soirée samedi. Plus de 40 000 personnes y avaient déjà souscrit. L’objectif est de 4 millions $.