L’environnement doit être l’affaire de tous les ministres, selon des écologistes

OTTAWA — Des groupes écologistes estiment que Justin Trudeau devrait dorénavant inscrire dans la lettre de mandat de chacun de ses ministres la mise en oeuvre de gestes concrets pour lutter contre le changement climatique.

Le premier ministre doit dévoiler la composition de son prochain cabinet mercredi après-midi.

Isabelle Turcotte, de l’Institut Pembina, a déclaré que les mesures en faveur du climat ne devraient pas être uniquement l’affaire du ministre de l’Environnement.

Si le gouvernement Trudeau convient qu’il y a urgence climatique, il devrait alors prendre toutes ses décisions à l’aune de leurs impacts sur les émissions et le changement climatique, selon Mme Turcotte.

Catherine Abreu, directrice du Réseau action climat Canada, estime de son côté que M. Trudeau devait également mettre l’accent sur la transition vers une économie verte.

Elle aimerait voir un ministère distinct se consacrer précisément à aider le Canada à négocier la transition vers une nouvelle économie, notamment pour faire face aux conséquences d’autres bouleversements dans le monde du travail — comme les changements technologiques et l’«économie des petits boulots».