Les accusations contre Adnan Syed, présenté dans la balado «Serial», sont abandonnées

BALTIMORE — Les procureurs ont abandonné mardi les accusations retenues contre Adnan Syed pour le meurtre de Hae Min Lee en 1999, une affaire relatée dans la première saison de la baladodiffusion à succès «Serial».

Emily Witty, porte-parole du bureau du procureur de la ville de Baltimore, a déclaré dans un courriel que son bureau avait abandonné les accusations contre Syed et publierait plus de détails sur sa décision plus tard mardi.

Laura Nirider, codirectrice du Center on Wrongful Convictions de la Northwestern Pritzker School of Law, qui a accompagné Syed à sa sortie de prison le mois dernier, a écrit sur Twitter que des tests ADN avaient disculpé Syed. 

Le mois dernier, un juge de Baltimore a annulé la condamnation pour meurtre de Syed et a ordonné sa libération de prison, où l’homme de 41 ans avait passé plus de deux décennies. La juge de circuit Melissa Phinn avait donné aux procureurs 30 jours pour décider s’ils allaient demander un nouveau procès ou abandonner les accusations.

La juge Phinn a statué que l’État avait violé son obligation légale de partager des preuves qui auraient pu renforcer la défense de Syed. Après sa libération, Syed a été placé en détention à domicile avec surveillance par géolocalisation.

Syed plaide son innocence depuis des dizaines d’années. Son histoire avait attiré l’attention de millions de personnes lorsque la baladodiffusion «Serial» avait soulevé des doutes sur les preuves, dont  les données de la tour de téléphonie cellulaire.

Les procureurs ont déclaré qu’une nouvelle enquête sur l’affaire avait révélé des preuves concernant l’éventuelle implication de deux suspects alternatifs. Les deux suspects pourraient avoir été impliqués individuellement ou ensemble, a indiqué le bureau du procureur de l’État.

L’un des suspects avait menacé la jeune femme, disant «qu’il la ferait (Mme Lee) disparaître. Il la tuerait», selon un document du tribunal.

Les suspects étaient des personnes connues au moment de l’enquête initiale et n’ont pas été correctement exclus ni divulgués à la défense, ont précisé les procureurs.

Ils ont aussi ajouté que l’un des suspects avait été reconnu coupable d’avoir attaqué une femme dans son véhicule, et que l’un d’entre eux avait été reconnu coupable de viols en série et d’agressions sexuelles.

Syed a purgé plus de 20 ans de prison pour l’étranglement de Hae Min Lee, qui avait 18 ans à l’époque. Son corps a été retrouvé des semaines plus tard, enterré dans un parc de Baltimore.

Plus d’une décennie plus tard, la populaire baladodiffusion «Serial» a révélé des preuves peu connues et a attiré des millions d’auditeurs.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.