Les accusations contre la mère d’une chanteuse tombent

TAIPEI, Taïwan — Une chanteuse sino-canadienne affirme que sa mère demeure incarcérée après six ans derrière les barreaux, même si l’accusation de corruption qui pesait contre elle en Chine a été abandonnée.

La femme de 36 ans, Wanting Qu, qui vit au Canada depuis l’adolescence, a partagé un message mis en ligne par sa tante. Selon ce message, les procureurs de Harbin ont abandonné l’accusation d’avoir détourné 54 millions $ US portée en 2019, mais sa mère n’aurait toujours pas été relâchée.

La mère de Mme Qu, Zhang Mingjie, était la vice-présidente de la commission de développement et de réforme de Harbin, la capitale de la province du Heilongjiang, dans le nord-est de la Chine. Son procès a débuté en 2016 et a été largement couvert par la presse officielle, mais elle n’a jamais été condamnée. Mme Qu a souvent demandé la fin des procédures contre sa mère.

Mme Qu est connue en Chine pour son succès «You Exist in My Song». Elle a aussi entretenu une relation avec l’ancien maire de Vancouver.

La tante de Mme Qu n’a pas répondu à une demande d’entrevue soumise par le biais des réseaux sociaux.

– Par Huizhong Wu, The Associated Press

Laisser un commentaire