Les agents de bord de WestJet s’attendent à des mises à pied massives

MONTRÉAL — Le syndicat qui représente les agents de bord de WestJet s’attend à ce que la moitié d’entre eux soient mis à pied à cause de la COVID-19, qui provoque une vague croissante et massive d’annulations de vols.

Une note de service interne envoyée aux dirigeants syndicaux, obtenue par La Presse canadienne, indique que de très nombreux voyageurs changent leur plan et que la santé financière des compagnies aériennes est devenue préoccupante «du jour au lendemain».

La direction de WestJet rappelle que son personnel navigant est aux premières loges de la situation sanitaire mondiale. Mais elle soutient que le désistement des voyageurs rend les activités de la compagnie aérienne «rapidement insoutenables».

Chris Rauenbusch est président de la section locale 4070 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente le personnel de cabine de WestJet et de sa filiale à bas prix Swoop. Il a déclaré vendredi que des conversations quotidiennes avec la haute direction l’avaient alerté de la «gravité» de la situation. «Fondamentalement, il n’y a plus de nouvelles réservations», a-t-il déclaré. «Ça change littéralement d’heure en heure.»

Pas plus tard que mercredi, dit-il, des mises à pied de «seulement» 12 pour cent semblaient plausibles — un chiffre qui correspond aux récentes prévisions de WestJet. Mais depuis, les États-Unis ont interdit la plupart des voyages en provenance d’Europe, les voyages d’affaires, les grands rassemblements et les déplacements quotidiens ont diminué, et des institutions réputées inébranlables comme la Ligue nationale de hockey et Broadway ont suspendu leur saison.

M. Rauenbusch soutient qu’un vol Vancouver-Los Angeles a décollé vendredi matin avec 12 passagers à bord, alors que 150 voyageurs avaient réservé un siège. Selon le dirigeant syndical, le plein impact de l’épidémie de coronavirus commence tout juste à se faire sentir.

WestJet n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaires. Le transporteur de Calgary déclarait plus tôt cette semaine qu’il pourrait réduire ses vols intérieurs, transatlantiques et de vacances ainsi que ses voyages aux États-Unis. D’autres mesures de réduction des coûts ont été adoptées, notamment un gel des embauches et des offres de départ volontaire.

Les plus populaires