Les aînés de la C.-B. sont les moins bien soutenus financièrement, dit un rapport

VICTORIA — La protectrice des aînés de la Colombie-Britannique, Isobel Mackenzie, affirme que la Colombie-Britannique se classe au dernier rang des provinces et des territoires du Canada pour ce qui est d’offrir un soutien financier clé aux aînés.

Mme Mackenzie dit qu’un rapport publié par son bureau révèle que la province offre le soutien le plus faible aux personnes âgées dans neuf domaines, notamment l’aide à domicile, les examens de la vue, les appareils auditifs et les suppléments mensuels.

Le rapport décrivant les difficultés financières auxquelles les aînés de la Colombie-Britannique font face formule 10 recommandations, notamment l’indexation du supplément pour personnes âgées à l’inflation et la refonte du programme d’aide au logement pour les locataires âgés afin de refléter les réalités locatives.

Mme Mackenzie affirme que le gouvernement devrait également fournir des laissez-passer annuels d’autobus et des services de transport aux personnes âgées ayant des problèmes d’accessibilité.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique n’était pas immédiatement disponible pour commenter les conclusions.

Le rapport de Mme Mackenzie indique que 45% du million d’aînés de la Colombie-Britannique vivent avec un revenu équivalent à moins que le salaire minimum et 25% vivent avec moins de 21 000 $ par an.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.