Les artisans de The West Wing réunis pour encourager les Américains à voter

La reconstitution d’un épisode de la fameuse série télévisée sera la pièce maîtresse d’un événement spécial de HBO Max. L’objectif : encourager les fans de la série à voter, peu importe leurs allégeances politiques.

Martin Sheen dans le rôle du président Josiah Bartlet (crédit : HBO Max)

LOS ANGELES — Le créateur de «The West Wing» («À la Maison Blanche»), Aaron Sorkin, est ravi que les artisans de la série se soient retrouvés pour un épisode spécial sur scène, mais il préfère discuter d’un autre retour plus important, celui des électeurs.

«Nous essayons simplement d’inciter les admirateurs de « The West Wing » à aller aux urnes», a déclaré M. Sorkin.

La reconstitution de l’épisode «Hartsfield’s Landing», de la saison trois de la très populaire série télévisée, est la pièce maîtresse d’un événement spécial de HBO Max, à compter de jeudi.

Dans l’épisode, le président Josiah «Jed» Bartlet incarné par Martin Sheen affronte les employés Sam (Rob Lowe) et Toby (Richard Schiff) dans des parties d’échecs tandis qu’il tente d’évaluer ses compétences stratégiques dans la foulée d’un conflit avec la Chine.

Pendant ce temps, le chef de cabinet adjoint Josh (Bradley Whitford) est préoccupé par le résultat d’une élection primaire dans une ville de la Nouvelle-Angleterre.

L’histoire «finit par être une sorte d’ode au vote», a indiqué M. Sorkin.

L’objectif de l’émission spéciale est de faire la promotion de When We All Vote, un groupe à but non lucratif créé pour accroître la participation électorale. Parmi ses coprésidents, on retrouve l’ancienne première dame Michelle Obama — qui s’exprimera lors des pauses — l’ancien président Bill Clinton, ainsi que les acteurs Lin-Manuel Miranda et Samuel L. Jackson.

Aaron Sorkin est conscient que la participation de ces démocrates bien en vue pourrait amener certains téléspectateurs à se méfier de ce qui peut leur sembler un «mouvement de gauche». Mais il insiste sur le fait que l’intention n’est pas de faire du prosélytisme au service d’un candidat.

«Nous demandons sincèrement aux gens de voter. Et c’est ce que signifie When We All Vote. Oui, l’une de ses fondatrices est Michelle Obama. Mais c’est une organisation non partisane», a-t-il expliqué.

«À aucun moment de cette émission spéciale, vous n’entendrez les mots « Joe Biden », « Donald Trump », « démocrate » ou « républicain ».

Il reconnaît tristement que la division politique d’aujourd’hui a peut-être aminci les rangs de ceux qui appréciaient le respect de la série pour le service public, ses histoires et ses personnages — même si la politique de ces personnages différait de la leur.

Casey Patterson, producteur de l’émission spéciale, a affirmé que son seul objectif était d’inspirer et «qu’il n’y a pas de méchants».

Les membres de la distribution se sont réunis pour l’enregistrement dans un théâtre de Los Angeles le mois dernier, avec des précautions en place contre la propagation du coronavirus. Allison Janney, Dulé Hill et Janel Moloney reprennent également leurs rôles de la série diffusée sur NBC de 1999 à 2006.

«Nous avons pu faire en sorte que les acteurs se remettent en quelque sorte à la place de leurs personnages. Ils étaient incroyablement partants pour ça», a déclaré le réalisateur Thomas Schlamme.

L’acteur de la populaire série «This is Us», Sterling K. Brown, a repris le rôle du regretté John Spencer en tant que chef de cabinet et il a été «incroyablement généreux de son temps», a souligné M. Sorkin.

Laisser un commentaire
Les plus populaires