Les aumôniers des pénitenciers concluent une entente de principe

OTTAWA — Le syndicat représentant les aumôniers des pénitenciers dit avoir conclu un accord de principe avec l’employeur, qui inclut des augmentations de salaire et une amélioration des avantages sociaux.

Le Syndicat des Métallos représente environ 180 aumôniers de diverses confessions et pratiques spirituelles qui fournissent des soins aux détenus fédéraux.

Le syndicat affirme que les aumôniers n’ont pas vu d’amélioration de salaires et de conditions de travail depuis au moins 2016.

Les services d’aumônerie ont été limités l’année dernière en raison des préoccupations concernant la propagation de la COVID-19 dans les prisons; par conséquent, les aumôniers se sont tournés vers les programmes d’aide gouvernementale pour le soutien du revenu.

En 2012, Service correctionnel Canada a externalisé la gestion des services d’aumônerie à Bridges of Canada, un organisme de bienfaisance privé.

L’entente de principe, un premier contrat pour les aumôniers, fait suite à une année de négociations.

L’entente inclut des augmentations de salaire importantes, un régime de retraite et des prestations de soins de santé élargies pour le personnel à temps plein, des protections autour des heures de travail et des dispositions anti-harcèlement et anti-discrimination, a déclaré le syndicat.

Un vote par correspondance sur la ratification aura lieu dans les semaines à venir.

Laisser un commentaire