Les autorités chinoises lancent une enquête anti-monopole sur Alibaba

BEIJING — Des régulateurs chinois ont annoncé jeudi une enquête anti-monopole sur le géant du commerce électronique Alibaba Group, intensifiant les efforts officiels pour resserrer le contrôle sur les industries technologiques à croissance rapide de la Chine.

Les autorités chinoises de la concurrence ont déclaré qu’ils examinaient la politique d’Alibaba consistant à «choisir l’un des deux», qui oblige les entreprises qui font affaire avec Alibaba à ne pas traiter avec des concurrents. La déclaration en une phrase ne donnait aucun détail sur les sanctions possibles et n’offrait pas de calendrier.

Les dirigeants chinois ont déclaré plus tôt qu’une priorité économique de l’année à venir serait d’intensifier la lutte contre les monopoles. Ils semblent particulièrement préoccupés par le resserrement du contrôle sur Alibaba et d’autres grandes entreprises de commerce en ligne qui se développent dans la finance et les soins de santé notamment.

Le fondateur d’Alibaba, Jack Ma, est l’entrepreneur le plus riche de Chine et l’une des personnalités les plus connues du pays.

Les autorités chinoises ont auparavant suspendu les débuts en bourse d’Ant Group, une plate-forme de financement en ligne issue d’Alibaba.

Une annonce distincte jeudi indiquait que des responsables d’Ant Group avaient été convoqués pour rencontrer les régulateurs.

Alibaba, la plus grande société de commerce électronique au monde en volume total de ventes, et une autre société ont été condamnées à une amende à la mi-décembre pour ne pas avoir demandé l’approbation officielle avant de procéder à certaines acquisitions.

En novembre, le gouvernement a publié un projet de règlement visant à empêcher les comportements anticoncurrentiels des sociétés de commerce en ligne, comme la signature de contrats d’exclusivité et l’utilisation de subventions pour évincer les concurrents.

– Par The Associated Press

Laisser un commentaire