Les autorités géorgiennes veulent amélirer l’accès au vote

ATLANTA — Deux fois retardées en raison de la pandémie de COVID-19, les élections primaires en Georgie ont été affligées de plusieurs complications. Ainsi, des électeurs ont dû attendre des heures devant les bureaux de vote, parfois jusqu’après minuit, et d’autres n’ont jamais reçu leur bulletin de vote par courrier.

Ces problèmes ont particulièrement sévi dans le comté de Fulton, qui comprend la majorité d’Atlanta et est considéré comme un château fort démocrate. Des représentants géorgiens ont mené des enquêtes, tandis que les responsables des élections ont avancé avoir fait de leur mieux dans des circonstances sans précédent.

Le personnel électoral a affirmé qu’il apportera des changements avant l’élection présidentielle de novembre. La Georgie étant considérée comme un potentiel État-pivot, on attend un taux record de participation de ses électeurs, malgré la pandémie.

Comptant près de 790 000 électeurs actifs, le comté de Fulton équivaut à 11 pour cent de l’électorat géorgien. Dans la grande région d’Atlanta, les complications aux urnes sont devenues un enjeu majeur parce qu’elles atteignent de façon disproportionnée les citoyens afro-américains, qui comptent pour la moitié de la population de la ville.

Le secrétaire d’État Brad Raffensperger, un républicain, a avancé que l’élection s’était généralement bien passée, mais a promis de mener une enquête sur son déroulement dans Fulton et dans le comté voisin de DeKalb.

Des militants pour le droit de vote ont d’ailleurs noté que les communautés majoritairement noires ont dû subir les plus longs temps d’attente.

Le soir des primaires, le directeur des élections du Comté de Fulton, Rick Barron, a affirmé que la pandémie était à la source de la plupart de ces problèmes. La COVID-19 aurait entraîné la démission de plusieurs travailleurs électoraux et la relocalisation de certains bureaux de vote.

Le comté planifie l’embauche d’environ 2900 travailleurs électoraux pour novembre, dont quelques centaines servant de remplaçants en cas de désistement.

Un autre changement d’envergure sera l’augmentation importante du nombre de bureaux de vote. Le Comté de Fulton en ajoutera 91 à ses 164 existants, pour un total de 255.

Pour limiter une potentielle éclosion du virus, le secrétaire d’État a d’ailleurs encouragé les gens à voter par la poste. Le nombre de boîtes prévues à cet effet doublera, ce qui permettra à 93 pour cent des citoyens du comté de se trouver à moins de cinq kilomètres d’une d’entre elles.

Ces problèmes ne se résumaient qu’à Fulton, cependant. Sur 159 comtés en Georgie, 20 avaient été ordonnés de rester ouvert après l’heure limite de 19 heures en raison de diverses complications pendant les primaires.

Laisser un commentaire
Les plus populaires