Les avions de démonstration aérienne Snowbirds restent au sol après un incident

WINNIPEG — L’Aviation royale canadienne a ordonné que ses avions de démonstration aérienne Snowbirds restent au sol après qu’un incident soit survenu la semaine dernière en Colombie-Britannique.

Le major-général Iain Huddleston, commandant de la 1re Division aérienne du Canada, affirme que les jets CT-114 Tutor ne voleront pas tant qu’une évaluation des risques de navigabilité n’aura pas été effectuée.

Les autorités militaires ont jusqu’ici affirmé que le pilote d’un des avions du célèbre escadron de démonstration de vols acrobatiques avait échappé à des blessures physiques en faisant atterrir un appareil le 2 août dernier, peu de temps après qu’un incident se soit produit lors du décollage à l’aéroport de Fort St. John, près de la frontière de l’Alberta, à environ 1220 kilomètres au nord-est de Vancouver.

L’avion a subi des dommages, mais on en ignore l’ampleur.

L’Aviation royale canadienne avait déjà révélé dans la foulée de cet incident que les spectacles prévus mercredi dernier à Penticton et vendredi dernier à Abbotsford, en Colombie-Britannique, avaient dû être annulés.

L’escadron des Snowbirds, qui est officiellement connu sous le nom de 431e escadron de démonstration aérienne, est établi à la base militaire de Moose Jaw, en Saskatchewan. 

Les avions CT-114 Tutor, vieux de près de 60 ans, doivent en principe être utilisés par les Snowbirds jusqu’en 2030.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.