Les barricades innues démantelées à la mine Tata de Schefferville

MONTRÉAL — Le chef de la première nation innue de Schefferville a indiqué que les manifestants avaient mis fin à un blocus de quatre jours du site minier de Tata Steel Minerals Canada, après la conclusion d’une entente avec le producteur d’acier.

Le chef Tshani Ambroise, de la nation innue de Matimekush-Lac John, a déclaré jeudi que l’entreprise minière avait accepté les demandes de la communauté concernant l’environnement ainsi que la formation et l’emploi.

Selon M. Ambroise, Tata a accepté de prendre certaines mesures pour mieux protéger l’eau et contrôler les émissions de poussière durant ses activités industrielles en territoire innu. La minière aurait aussi accepté de former des employés sur le site même, et d’embaucher davantage d’Innus de Matimekush-Lac John.

Le chef Ambroise a indiqué jeudi que les membres de la communauté qui avaient installé une barricade à l’entrée du site minier pendant quatre nuits, plus tôt cette semaine, avaient levé le blocus mercredi soir, après la conclusion de l’accord avec l’entreprise minière.

Le conseil de la nation innue de Matimekush-Lac John est installé à Schefferville, dans la région de la Côte-Nord, près de la frontière avec le Labrador.

Il n’a pas été possible d’obtenir les commentaires de la minière jeudi. Tata Steel Minerals Canada exploite des gisements de minerai de fer sur la Côte-Nord et au Labrador.