Les blessés de l’accident d’autocar en C.-B. seraient hors de danger

Tous les patients encore hospitalisés à la suite d’un accident d’autocar mortel la veille de Noël en Colombie-Britannique devraient survivre, selon une responsable de la régie régionale de la santé.

Sept personnes qui ont été amenées dans trois hôpitaux après que le bus a été accidenté sur l’autoroute 97C samedi soir sont toujours hospitalisées, contre huit dimanche, a indiqué la porte-parole d’Interior Health, Michaela Swan.

Deux patients avaient été répertoriés dans un état grave dimanche, mais Mme Swan a précisé que leur état s’était amélioré depuis.

Quatre personnes sont mortes et des dizaines d’autres ont été blessées dans l’accident survenu à l’est de Merritt près de la sortie de Loon Lake. Selon la police, il a été causé par des conditions routières extrêmement verglacées.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) n’a pas dévoilé les noms des personnes décédées.

Mme Swan n’a pas de chiffres sur le nombre de membres du personnel de santé qui ont été appelés, mais elle a souligné que beaucoup sont venus sans qu’on leur demande.

Interior Health a mis en œuvre un code orange — signalant une catastrophe ou un événement faisant de nombreuses victimes — dans les heures qui ont suivi l’accident.

La police a déclaré que les conditions routières étaient décrites «comme très mauvaises avec de la glace et de la neige sur la surface de la route ainsi que de la pluie et de la grêle qui tombent».

Les enquêteurs ont demandé à toute personne ayant été témoin de la collision ou disposant d’une caméra embarquée de l’autobus avant l’accident de bien vouloir contacter son détachement local de la GRC.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.