Les cadets-officiers à Saint-Jean et Kingston doivent maintenant rentrer chez eux

MONTRÉAL — Des centaines d’élèves officiers qui étudient dans les deux collèges militaires du Québec et de l’Ontario rentreront finalement chez eux, après avoir été confinés sur leur campus pendant plus d’une semaine en raison de la pandémie.

Les commandants du Collège militaire royal de Saint-Jean, en Montérégie, et du Collège de Kingston, en Ontario, ont ordonné mardi la suspension des cours. Les élèves-officiers doivent maintenant rentrer chez eux, où ils termineront en ligne leurs trois dernières semaines d’études et passeront leurs examens finaux.

Cette décision sans précédent fait suite à l’ordre contraire donné le 14 mars par le chef d’état-major de la défense. Le général Jonathan Vance avait alors ordonné aux élèves-officiers de rester sur leur campus et de ne recevoir aucune visite extérieure, en raison de la COVID-19.

Les étudiants qui n’ont pas d’autre résidence principale demeureront sur le campus et termineront leurs études en ligne comme les autres élèves-officiers. Toutes les classes reprendront en ligne le 31 mars pour se terminer vers le 30 avril.

«Leur responsabilité à ce moment sera de rester en sécurité et en bonne santé, (…) de compléter leur année scolaire par des méthodes alternatives, et de demeurer prêts pour toutes tâches à suivre qui pourraient inclure la participation à leur entraînement d’été prévu ou le soutien aux opérations des Forces armées canadiennes», indique le Collège de Saint-Jean.

Les deux collèges militaires ont également annulé leurs cérémonies de collation des grades et leur parade de fin d’année. Les élèves diplômés seront reçus officiellement officiers lorsqu’ils rejoindront leur unité respective.

Les plus populaires