Les Canadiens font davantage confiance aux médecins et aux scientifiques

OTTAWA — Un sondage annuel visant à déterminer ceux à qui les Canadiens font le plus confiance révèle que la pandémie de la COVID-19 a conduit les Canadiens à accorder aux médecins une confiance presque totale, tandis que celle dans les chefs d’entreprises et les médias a chuté à un niveau historiquement bas.

L’indice CanTrust de Proof Strategies est généralement prêt en janvier, mais lorsque le confinement a débuté à l’échelle nationale pour ralentir la propagation du nouveau coronavirus, la firme de relations publiques a décidé de poser à nouveau certaines questions au début mai.

En janvier, le sondage a révélé que 76 % des Canadiens faisaient confiance aux médecins et 70 % aux scientifiques. Lorsque la question a été posée à nouveau les 1er et 2 mai, le sondage en ligne auprès de 1000 personnes a indiqué une croissance à 87 % de la confiance accordée aux médecins et à 82 % pour les scientifiques.

Selon l’Association de la recherche et de l’intelligence marketing, les sondages en ligne ne peuvent pas se voir attribuer une marge d’erreur, car ils ne sont pas aléatoires et ne sont donc pas nécessairement représentatifs de l’ensemble de la population.

Le PDG de Proof Strategies, Bruce MacLellan, a déclaré que les Canadiens faisaient depuis longtemps confiance aux médecins et aux scientifiques, mais il était surpris de voir à quel point cela avait augmenté depuis que la COVID-19 avait commencé à se propager au Canada.

«La confiance envers les médecins et les scientifiques était en tête de liste dans notre sondage, mais maintenant, elle est vraiment entrée dans la stratosphère de la confiance, si vous voulez, en termes de confiance dont ces personnes jouissent, a soutenu M. MacLellan. C’est vraiment remarquable. Nous n’avons jamais vu ce niveau de confiance dans un individu, une organisation ou une institution dans nos recherches passées.»

M. MacLellan a noté que des médecins expliquent chaque jour aux Canadiens ce qui leur arrive durant cette période très stressante où la pandémie domine presque chaque aspect de notre vie.

La gouverneure générale Julie Payette, ancienne astronaute et ingénieure, a fait de la promotion de la science l’un des objectifs de son passage à Rideau Hall. Jeudi, dans une conversation virtuelle avec Mona Nemer, la conseillère scientifique en chef du Canada, Mme Payette a vanté le rôle que la science jouait dans la pandémie, notamment en convainquant les Canadiens qu’en l’absence d’un vaccin ou de traitements efficaces contre la COVID-19, rester chez soi est le meilleur moyen de sauver des vies.

«Donc, je pense que tout ce que nous avons fait jusqu’à présent, cette bataille a jusqu’à présent été gagnée par la science et je pense que nous allons nous en sortir grâce à la science et j’espère qu’à mesure que nous passerons à autre chose, nous nous souviendrons de cela et que nous utiliserons tous ces cerveaux scientifiques et toute la capacité que nous avons dans le pays», a déclaré Mme Payette.

Le sondage révèle également que les gouvernements ont eux aussi bénéficié d’une remontée de la confiance, alors que 33 % des personnes sondées disaient leur faire confiance en janvier et 40 % au début mai. M. MacLellan croit que c’est probablement parce que, alors que la pandémie progressait, les Canadiens ont réalisé peut-être plus que jamais à quel point ils allaient compter sur le gouvernement pour s’en sortir.

«Ils voient la pandémie comme un problème que le gouvernement devra résoudre, a-t-il dit. Pour le gouvernement, c’est son moment.»

Les petites entreprises, les organisations à but non lucratif et les oeuvres de bienfaisance ont toutes vu un rebond de la confiance.

La confiance dans les médias, les grands patrons et les enseignants, en revanche, a chuté.

Les médias ont connu un regain de confiance en janvier, avec 44 % des personnes interrogées leur faisant confiance, par rapport à 40 % un an plus tôt. Mais durant la pandémie, la confiance accordée aux médias a dégringolé à seulement 33 %, son niveau le plus bas enregistré par Proof Strategies depuis la création de l’indice de confiance en 2016.

De même, la confiance accordée aux patrons a atteint un niveau record de seulement 30 %, par rapport à 38 % en janvier et à 55 % il y a deux ans.

Les enseignants restent parmi ceux en qui notre société fait le plus confiance, à 59 %, mais ce niveau est en baisse par rapport aux 65 % de janvier. Selon M. MacLellan, de nombreux parents qui sont forcés à faire l’école à la maison et qui sont témoins de réseaux scolaires plus ou moins bien équipés pour les épauler pourraient avoir moins confiance envers les enseignants.

— Avec des informations de Stephanie Levitz.