Les Canadiens s’opposent aux plans des compagnies aériennes, révèle un sondage

OTTAWA — Un nouveau sondage révèle que les compagnies aériennes qui espèrent compter sur l’appui de la population à leurs plans pour affronter la COVID-19 devraient s’attendre à des turbulences.

Soixante-douze pour cent des Canadiens interrogés disent qu’ils ne sont pas à l’aise de prendre l’avion depuis que plusieurs compagnies aériennes ont décidé d’assouplir leurs propres exigences en matière de distanciation physique à bord de leurs appareils.

Quatre-vingt-cinq pour cent des personnes interrogées ont également affirmé qu’ils ne comptent pas monter à bord d’un avion de si tôt, déclarant aux sondeurs qu’ils n’avaient pas l’intention de voyager à l’étranger d’ici la fin de l’année.

La firme Léger et l’Association d’études canadiennes ont sondé 1517 Canadiens du 3 au 5 juillet. Aucune marge d’erreur ne peut être calculée étant donné que les sondages en ligne ne sont pas véritablement aléatoires.

Les résultats indiquent également qu’une vaste majorité de Canadiens sont mécontents d’un autre aspect de l’approche de l’industrie en réponse à la COVID-19: le refus de rembourser les vols annulés en raison de la pandémie.

Soixante-douze pour cent des personnes interrogées se sont dites fortement opposées à la décision du gouvernement fédéral de ne pas forcer les compagnies aériennes à signer des chèques.

Laisser un commentaire