Les candidats à la succession de Theresa May se lancent dans la course

LONDRES — Les candidatures seront finalisées lundi dans la course pour devenir le prochain premier ministre britannique, un concours qui sera décidé par les législateurs et les membres du parti conservateur au pouvoir.

À l’approche de l’heure limite pour déposer sa candidature — 17 h, heure locale (midi HNE) —, plus d’une dizaine de candidats se disputaient déjà au sujet de la politique fiscale, la consommation passée de drogue et, bien sûr, le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

Le vainqueur devra relever le défi de sortir de l’impasse britannique sur le Brexit, un enjeu qui a mené au départ de la première ministre sortante, Theresa May.

Mme May a démissionné vendredi en tant que chef du Parti conservateur, après avoir échoué à obtenir le soutien du Parlement pour son accord de retrait de l’UE. Elle restera première ministre par intérim jusqu’à ce que le parti choisisse son nouveau chef, un processus qui devrait durer jusqu’à la fin juillet.

Onze candidats ont annoncé leur candidature, parmi lesquels l’ancien ministre Boris Johnson, le secrétaire d’État des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, et le secrétaire à l’Environnement, Michael Gove.

Quelques dates clés

10 JUIN:

Les aspirants au poste ont jusqu’à 17h, lundi, pour déposer leur candidature. Jusqu’à maintenant, 11 candidats se sont lancés dans la course.

13 JUIN:

Les 313 législateurs conservateurs votent dans la première ronde d’élimination. Tout candidat obtenant moins de 5 pour cent des votes devra quitter la course. S’ils atteignent tous ce seuil, le candidat ayant obtenu le moins de votes sera éliminé.

18 JUIN:

Les législateurs tiennent une deuxième ronde, et le candidat qui prend la dernière place — ou tout candidat n’obtenant pas 10 pour cent d’appuis — est éliminé.

19 ET 20 JUIN:

D’autres rondes sont ajoutées au besoin, et le candidat arrivant dernier est éliminé chaque fois jusqu’à ce qu’il n’en reste que deux. Les deux derniers candidats sont soumis à un vote postal ouvert à tous les membres du parti à travers le pays, soit environ 160 000 personnes.

SEMAINE DU 22 JUILLET:

Le gagnant est annoncé. Le nouveau chef du parti devient également premier ministre.