Les candidats de la CAQ réaffirment leur confiance en leur chef, absent mercredi

MONTRÉAL — En l’absence de leur chef François Legault, qui consacrait la journée de mercredi à se préparer au débat du lendemain, des candidats de sa formation ont réaffirmé leur confiance indéfectible à l’endroit du dirigeant de la Coalition avenir Québec (CAQ), dont les dernières journées ont été difficiles.

Une brochette de candidats vedettes qui se présentent sous la bannière du parti ont vanté les qualités du dirigeant caquiste en marge d’une conférence de presse où ils étaient venus réitérer l’engagement de prohiber la consommation de cannabis dans les lieux publics. Le porte-couleurs de la circonscription de Vachon, Ian Lafrenière, a martelé que François Legault était «l’homme de la situation».

À ses côtés, l’ancienne procureure Sonia LeBel a assuré que «pas une seconde (sa) confiance en François Legault a vacillé», un sentiment qui n’est pas «tributaire des sondages».

Les aspirants députés, qui étaient au nombre de huit en conférence de presse à Montréal, ont par ailleurs assuré qu’ils restaient optimistes face aux chances de la CAQ de l’emporter le 1er octobre prochain, et ce, en dépit des récents sondages montrant que la CAQ est sur une pente descendante.

Et Sonia LeBel choisit de voir le verre à moitié plein lorsqu’elle constate le nombre assez considérable d’indécis. Elle a plaidé qu’il s’agissait d’«un signal extrêmement positif» prouvant que «pour une fois, les Québécois réfléchissent, ne se laissent pas prendre pour acquis et vont faire un choix éclairé».

Le chef de la CAQ passe le jour 28 de la campagne à se préparer au troisième débat des chefs de cette campagne électorale de 39 jours.

Les plus populaires