Les candidats municipaux invités à s’engager pour la santé et l’environnement

MONTRÉAL — Des organismes de santé, d’environnement et d’urbanisme ont lancé mardi le site «Je vote pour ma santé», qui liste les engagements que devraient prendre selon eux tous les candidats municipaux du Québec.

Santé urbanité et l’Association québécoise des médecins pour l’environnement (AQME) ont plaidé pour des villes plus vertes, en conférence de presse au CHUM. Leurs demandes incluent entre autres «un objectif de zéro jour de pollution atmosphérique» par année pour chaque quartier, «au moins 40 %» de canopée dans chaque ville et la bonification des services de transport en commun ainsi que des réseaux cyclables et piétonniers.

«C’est maintenant que ça se passe», a dit la présidente de Santé urbanité, la Dre Johanne Elsener, en entrevue téléphonique. «Nous nous attendons à ce que tous les candidats s’engagent pour la santé de leurs citoyens», et ce, avec «des objectifs chiffrés».

De nombreuses conséquences

«La pollution de l’air cause 4000 décès prématurés par année au Québec» et 15 000 au Canada, a-t-elle déclaré, citant des chiffres de Santé Canada. En comparaison, ce sont 300 Québécois qui meurent d’un accident de la route dans la même période, a-t-elle ajouté.

Sur le site internet, on peut lire que «dans les pays comme le Canada, la pollution de l’air a été associée à 33 % des maladies cardiovasculaires, 16 % des maladies pulmonaires obstructives chroniques, 12 % des infections des voies respiratoires inférieures et 8 % des cancers respiratoires», des statistiques tirées des résultats d’un rapport de 2017 du Lancet.

La présidente de l’AQME, la Dre Claudel Pétrin-Desrosiers, a renchéri en soulignant que «les gens décèdent de la chaleur extrême», une situation qu’elle a vue elle-même se produire dans son quartier montréalais d’Hochelaga-Maisonneuve. Les îlots de chaleur, «ce sont des créations humaines», nées du béton et surtout présentes «dans les quartiers plus économiquement défavorisés».

De plus, des espaces de vie sains permettent selon elle de «lutter contre le stress, l’anxiété et la dépression». «Les arbres ont la capacité d’apaiser l’être humain» en réduisant son taux de cortisol, une hormone responsable du stress, selon de nombreuses études, a-t-elle expliqué.

Les conséquences des problèmes de santé liés à la pollution de l’air se chiffrent à «30 milliards $ par année» au Québec et «120 milliards $» au Canada, quand on compte les soins médicaux et la perte de productivité, d’après un rapport de Santé Canada paru en 2021.

À l’inverse, un «verdissement urbain optimal» permettrait à la province d’économiser 2,6 milliards $ par an, selon les organismes.

La balle dans le camp des Villes

«De tous les paliers de gouvernement, celui qui a le plus d’impact sur la santé humaine, c’est vraiment votre Ville», a fait valoir le Dr François Reeves, cardiologue d’intervention au CHUM, lors de la conférence de presse. 

Il a dit a avoir été marqué par la réalisation que «d’une ville à l’autre dans le monde ou dans le même pays, les taux de mortalité cardiovasculaire peuvent être complètement différents». «Ça passe par l’organisation de nos villes.»

«L’aménagement du territoire a trop longtemps été dans l’angle mort des politiques publiques», a ajouté le président de l’Ordre des urbanistes du Québec, Sylvain Gariépy. «Pour la première fois dans ma carrière, je vois qu’on fait vraiment un lien entre  la santé publique et l’aménagement du territoire. (…) C’est très bénéfique.»

Le site internet «Je vote pour ma santé» présente non seulement des revendications, mais aussi des chiffres et des références supplémentaires sur les conséquences de la pollution.

Les internautes sont invités à télécharger puis envoyer à leurs candidats respectifs une lettre leur demandant de s’engager clairement sur ces enjeux.

En tout, une quarantaine d’organismes soutiennent le projet, dont des facultés universitaires, des syndicats et des ordres professionnels en santé et en urbanisme, des centres hospitaliers et des groupes environnementaux.

―――

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Facebook et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.