Les candidats veulent élargir leur bassin d’électeurs en Géorgie

ATLANTA — Les deux candidats au deuxième tour d’une des élections sénatoriales en Géorgie, la républicaine Kelly Loeffler et le démocrate Raphael Warnock, peuvent compter sur un riche bassin d’électeurs pour tenter d’obtenir la victoire à l’occasion du scrutin du 5 janvier.

Pas moins de deux millions d’électeurs ont voté pour l’un des 18 autres candidats qui s’étaient présentés en novembre.

Ces résultats semblent donner un léger avantage à Mme Loeffler, la sénatrice sortante. L’ensemble des candidats républicains ont obtenu 48 000 votes de plus que leurs rivaux démocrates.

Dans l’autre élection sénatoriale, le républicain sortant David Perdue détient une plus forte avance encore puisqu’il avait devancé Jon Ossof par plus de 88 000 en novembre, mais comme aucun des deux n’avait obtenu une majorité absolue, un second tour est nécessaire.

À l’instar du scrutin de novembre, la participation pourrait bien se révéler le facteur décisif.

Jusqu’à mercredi, près de 2,1 millions d’électeurs avaient déjà exercé leur droit de vote. La participation au vote par anticipation est similaire à celui de novembre. On ignore si les vacances des Fêtes le rythme du scrutin. Le vote anticipé se déroule jusqu’au 31 décembre dans certains comtés.

Les deux camps se présentent comme une équipe. Les candidats participent aux mêmes rassemblements et apparaissent ensemble dans les mêmes publicités. Selon J. Miles Coleman de l’Université de Virginie, cet effort conjoint a aidé M. Warnock à rejoindre des électeurs démocrates.

«Lui et Ossoff ont fait un meilleur travail en tant que duo, estime M. Coleman. Dans l’ensemble, cela va profiter à M. Warnock et l’aider à consolider une partie de son soutien.»

Il est peu probable que les deux partis se partagent les sièges. Les républicains n’ont besoin que d’une victoire pour garder leur majorité au Sénat. Si les démocrates balaient les deux scrutins, ils contrôleront la Chambre haute américaine grâce au vote prépondérant de la vice-présidente élue Kamala Harris.

Deborah Jackson, une ancienne mairesse de Lithonia, une ville de la banlieue d’Atlanta, est arrivée quatrième au scrutin de novembre. Elle a donné son appui à M. Warnock.

«Les démocrates doivent contrôler le Sénat, ou du moins il doit y avoir un équilibre», dit-elle.

Au moins une des partisanes de Mme Jackson partage cette opinion. Laura Durojaiye dit avoir déjà voté pour M. Warnock.

«Il obtiendra l’appui de tous ceux ont voté pour Mme Jackson», soutient-elle.

Shane Hazel, le candidat libertaire qui a poussé les candidats Perdue et Ossoff à un second tour, dit que ses électeurs pourraient s’abstenir. «[Ils m’ont dit] qu’ils ne voteront plus jamais pour quelqu’un par peur», avance-t-il.

L’un des premiers comtés à voter par anticipation est Rabun, dans le nord-est de la Géorgie. C’est une forteresse républicaine où Donald Trump et David Perdue ont tous enlevé 78 % des suffrages.

«Je suis convaincu que si démocrates présentaient Mère Teresa, ils n’obtiendraient que 20 % des appuis», dit Ed Henderson, secrétaire du Parti républicain du comté de Rabun.

Dans ce comté, les électeurs ont plutôt appuyé Doug Collins plutôt que Mme Loeffer au cours du premier tout. Toutefois, celui-ci semble appuyer fermement les deux candidats républicains.

Même si 40 % des électeurs de Rabun ont déjà voté, M. Henderson craint que les incessantes attaques de M. Trump contre l’intégrité des élections en Géorgie ne nuisent à son camp. La population a «une vénération religieuse» pour le président défait, fait-il valoir.

«Mon plus gros problème au cours de ce cycle électoral est la méfiance à l’égard du système», reconnaît M. Henderson. Une poignée de républicains purs et durs lui ont fait savoir qu’ils ne voteront pas le 5 janvier.

M. Henderson s’inquiète également du fait que Mme Loeffler ne soit jamais venue dans le comté. «Ce serait très utile s’ils [M. Perdue et Mme Loeffler] venaient ici en personne et disaient à nos électeurs qu’ils aimeraient avoir notre vote», souhaite-t-il.

Les démocrates ont leurs propres problèmes. Le vote anticipé traîne de la patte dans les petites zones urbaines de Géorgie, notamment à Savannah, à Augusta, à Macon et à Columbus, et les totaux des votes démocrates ont été décevants dans les zones rurales.

« Les démocrates ont vraiment eu du mal à convaincre les électeurs noirs dans les régions rurales de l’État, constate M. Coleman. Les démocrates vont-ils pouvoir réussir suffisamment bien dans les régions rurales de l’État?»

– Par Jeff Amy, The Associated Press

Laisser un commentaire