Les cas de COVID-19 se multiplient parmi les employés d’une usine du Manitoba

BRANDON, Man. — Une usine de transformation du porc au Manitoba, où 10 employés ont été testés positifs à la COVID-19, poursuivra ses activités, a affirmé le grand patron de la compagnie, malgré les demandes du syndicat d’arrêter la production.

Le président et chef de la direction des Aliments Maple Leaf, Michael McCain, a déclaré qu’il avait confiance dans les mesures de sécurité mises en place à l’usine de Brandon. Les employés subissent des examens quotidiens de santé et de prise de température, portent des équipements de protection individuelle et pratiquent la distanciation physique dans l’usine.

«Nous sommes convaincus que notre lieu de travail est sûr et nous continuerons de l’exploiter», a-t-il déclaré vendredi dans un communiqué.

Les cas de six employés de plus qui ont été infectés par la COVID-19 ont été confirmés vendredi, portant à dix le total depuis la fin de semaine dernière.

Les cas sont liés à des rassemblements locaux à l’extérieur de l’usine, a déclaré M. McCain. Il a exhorté le maire de Brandon à rappeler aux résidants de suivre les consignes de distanciation physique et de porter le masque pour arrêter la propagation du virus.

Le docteur Brent Roussin, administrateur de la santé publique au Manitoba, a indiqué que les cas à l’usine sont liés aux 34 autres rapportés dans la ville, qui semblent tous associés à une personne venue de l’est du pays.

Le Dr Roussin a affirmé que d’après l’enquête menée par ses services, aucune de ces personnes n’a été infectée dans l’usine.

Selon lui, les indicateurs laissent croire à une transmission communautaire à Brandon, une petite ville située à environ 200 kilomètres à l’ouest de Winnipeg.

Jeff Traeger, président de la section locale des Travailleurs unis de l’alimentation et du commerce, dit s’attendre à ce que davantage d’employés de Maple Leaf soient déclarés positifs.

«Nous renouvelons notre demande à Maple Leaf d’arrêter la production à l’usine de Brandon jusqu’à ce que cette situation soit sous contrôle», a affirmé M. Traeger dans une note de service publiée vendredi matin.

Le syndicat, qui représente près de 2000 travailleurs de l’usine, a rapporté que de nombreux employés avaient demandé s’ils pouvaient refuser d’aller travailler. Le syndicat a dit que c’était compliqué, puisque la province a jugé leur travail essentiel et les installations sûres.

«Si vous remarquez que les protocoles ne sont pas suivis correctement, vous devez en informer immédiatement votre syndicat», indique la note.

L’une des provinces les moins touchées

Le Manitoba est l’une des provinces les moins touchées par la pandémie jusqu’à maintenant, mais a récemment connu une augmentation marquée du nombre de cas de COVID-19. Les responsables de la santé publique ont annoncé 30 nouveaux cas jeudi et 17 vendredi.

Maple Leaf avait assuré plus tôt que les cas à l’usine n’étaient pas liés à une éclosion en milieu de travail.

Les autorités de la santé publique et de la sécurité au travail ont inspecté l’usine jeudi et l’entreprise a déclaré que les résultats appuyaient sa décision de poursuivre ses activités.

Le docteur Roussin a souligné que l’industrie avait tiré des leçons des éclosions graves dans des usines de transformation de la viande du sud de l’Alberta au printemps.

Le premier ministre Brian Pallister a affirmé que son gouvernement n’interviendrait que sur recommandation des experts en santé publique. Il a souligné que la hausse des cas montrait que les gens doivent rester vigilants.

«La sécurité est la clé de cette reprise», a dit le premier ministre. «Il n’y a rien de plus important que ça.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires