Les célébrations du Nouvel An lunaire assombries par des coups de feu en Californie

VANCOUVER — La joie du Nouvel An lunaire a été tempérée par la tristesse dimanche, à la suite d’une fusillade meurtrière en Californie qui semblait viser des personnes fêtant la même occasion.

Bien que les célébrations en personne aient repris dans une grande partie du Canada pour la première fois depuis le début de la pandémie de COVID-19, l’ombre de la fusillade à Monterey Park, en Californie, planait sur certains des événements.

Samedi, un tireur a tué dix personnes et en a blessé dix autres dans une salle de danse de Monterey Park, une ville à l’est de Los Angeles habitée majoritairement par des immigrants chinois et des Américains asiatiques dont les parents sont des immigrants. L’attaque a eu lieu alors que les victimes célébraient le Nouvel An lunaire et que les rues de la ville étaient décorées de lanternes rouges pour l’occasion.

La célébration de Monterey Park est l’une des plus grandes de Californie et a attiré des dizaines de milliers de fêtards au cours de la journée. Deux jours de festivités, où participent habituellement 100 000 personnes, ont été annulés à la suite de la tragédie.

Alors que certains participants au plus grand défilé du Nouvel An lunaire au Canada, dans le quartier chinois de Vancouver, n’avaient pas encore reçu les nouvelles de la Californie, Grace Chen a déclaré qu’elle et sa famille gardaient une pensée pour les familles.

«La tragédie s’est produite à un mauvais moment, pendant le Nouvel An lunaire, a déploré Mme Chen alors qu’elle assistait au défilé aux côtés de son mari et de son fils. Nous prions pour eux.»

Le premier ministre Justin Trudeau, qui participait à l’événement, a affirmé avoir «le cœur brisé» en pensant aux victimes. «Nous serons là pour offrir tout le soutien que le Canada peut donner», a-t-il dit aux journalistes samedi, avant que la parade ne débute.

Il a adressé ses condoléances aux proches de ceux qui ont perdu la vie.

Les festivités toujours présentes

Malgré les événements tragiques survenus au sud de la frontière, des milliers de Canadiens sont quand même descendus dans la rue pour inaugurer officiellement l’année du lapin.

Allie Kung et son fils de sept ans, Alex Windsor, ont indiqué que c’était leur première participation et qu’ils «s’amusaient beaucoup».

«Nous sommes entourés de tant de gens, a dit Mme Kung. Nous avons vu le lion, la danse du dragon et le Dieu de la Fortune.»

Le jeune Alex Windsor a ajouté que c’était «plutôt cool» de voir le premier ministre se joindre aux festivités.

Des villes à travers le pays organisaient des événements pour marquer l’occasion et des célébrations devraient avoir lieu pendant 15 jours.

Dans la vallée d’Annapolis, en Nouvelle-Écosse, plus de 110 personnes se sont rassemblées au Ross Creek Centre for the Arts pour une journée de célébrations du Nouvel An lunaire.

Chris O’Neill, la directrice du centre, a expliqué que son équipe avait travaillé avec le Centre des étudiants internationaux de l’Université Acadia pour organiser l’événement.

Les enfants et les adultes ont fait des bricolages thématiques et ont dégusté un festin de crêpes aux haricots velus, de dumplings et de biscuits coréens, a-t-elle raconté.

―――

Avec des informations de l’Associated Press.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.