Les cloches de la Basilique Notre-Dame de Montréal sonnent pour Paris

MONTRÉAL — Le bourdon Jean-Baptiste de la basilique Notre-Dame de Montréal, soit la grosse cloche de près de 11 tonnes, a sonné en début d’après-midi, lundi, en signe de solidarité avec la grande soeur de la basilique, la cathédrale Notre-Dame de Paris, ravagée par les flammes.

Le curé de la basilique, Miguel Castellanos, a diffusé un message sur les réseaux sociaux, disant apprendre «avec une immense stupéfaction (…) la triste nouvelle de l’incendie à la cathédrale Notre-Dame de Paris».

«Les mots me manquent pour parler de ce qu’est, pour des millions de personnes, Notre-Dame de Paris», poursuit-il, ajoutant qu’elle est «bien plus qu’une beauté architecturale».

«Il s’agit d’un symbole culturel, historique et religieux d’une immense richesse. Mes prières vont au peuple français, au diocèse de Paris, et à tous ceux qui devront travailler pour rebâtir ce trésor de l’humanité, éternel et puissant. Notre patrimoine, partout dans le monde, est fragile. Ensemble, faisons notre possible pour préserver nos richesses», écrit le pasteur.

Oeuvre de l’architecte new-yorkais James O’Donnell, ce dernier s’était inspiré des deux tours de Notre-Dame de Paris et de Saint-Sulpice pour l’architecture de la basilique montréalaise, qui était devenue la première église de style néo-gothique du Canada.

La construction de la basilique Notre-Dame, amorcée en 1824, s’était terminée assez rapidement selon les standards de l’époque, soit en 1829. Il avait toutefois fallu attendre plus de dix ans pour l’installation des clochers.

En 1841 la tour Ouest, nommée La Persévérance, était complétée et, en 1848, on y installait le bourdon Jean-Baptiste. La tour Est, nommée La Tempérance, fut terminée en 1843 et elle abrite un carillon de dix cloches de la même fonderie anglaise.

En 1865 la façade de l’église avait été complétée en y installant trois grandes statues de Saint-Joseph (le Canada), de la Vierge Marie (Montréal) et de Saint Jean-Baptiste (le Québec).

Dans la même catégorie
Commentaires
Laisser un commentaire