Les collèges et universités en Ontario se préparent à une reprise presque normale

TORONTO — L’Ontario se prépare à une reprise des cours en personne, et à peu près normale, dans les collèges et universités cet automne. 

Le gouvernement demande aux établissements d’enseignement postsecondaire d’être prêts pour un semestre sans limites de capacité pour des cours en classe et des activités sur les campus. Le ministère des Collèges et Universités demande également aux établissements de finaliser et d’afficher publiquement leur plan alternatif en cas d’éclosion de COVID-19. 

Dans une note adressée à tous les établissements postsecondaires, la sous-ministre explique que les taux de vaccination et d’autres indicateurs de santé publique s’améliorent en Ontario, ce qui permet de prévoir un retour à la normale cet automne dans les collèges et universités. Shelley Tapp soutient que la distanciation ne sera peut-être pas requise sur les campus, mais le masque et d’autres mesures pertinentes seront nécessaires à l’intérieur.

Le ministère encourage également la tenue sur les campus de cliniques de vaccination et de dépistage rapide. Le gouvernement promet pour le début du mois d’août un nouveau cadre de santé publique qui décrira les mesures et les ressources recommandées pour ces établissements.

L’Ontario signalait lundi 130 nouveaux cas de COVID-19, mais aucun nouveau décès. On recensait 18 nouveaux cas à Toronto, 17 dans sa banlieue de Peel, 16 dans la région de Waterloo, 14 à Hamilton, 10 à Grey Bruce et 10 à Middlesex-London. Quelque 11 565 tests avaient été effectués la veille. Il y avait lundi 151 personnes aux soins intensifs dans les hôpitaux de l’Ontario en raison d’une maladie grave liée à la COVID-19 et 94 patients étaient sous respirateurs. 

La ministre de la Santé, Christine Elliott, a indiqué que 91 320 doses de vaccin avaient été administrées la veille, pour un total jusqu’ici de plus de 18,2 millions. En Ontario, 80 % des adultes de 18 ans et plus ont reçu au moins une dose et 63 % les deux doses. Chez les jeunes de 18 à 29 ans, un peu plus de 69 % ont reçu leur première dose et près de 46 % sont pleinement vaccinés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.