Les cols bleus se prononceront sur un mandat pouvant aller jusqu’à la grève illimitée

MONTRÉAL — Les 5000 cols bleus de la ville de Montréal seront appelés à se prononcer sur un mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale illimitée.

Le Syndicat des cols bleus regroupés de la ville de Montréal tiendra en effet une assemblée générale «d’urgence», samedi, dans un ciné-parc de Montréal, afin de faire le point sur la négociation en vue du renouvellement de la convention collective avec ses membres.

Sur place, les participants à l’assemblée visionneront une vidéo de 8 à 10 minutes, qui tournera en boucle. Celle-ci expliquera l’état des négociations avec l’employeur et pourquoi la section locale 301 du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), affilié à la FTQ, juge avoir besoin de ce mandat de moyens de pression pouvant aller jusqu’à la grève générale et illimitée.

Puisque l’assemblée se tient dans un ciné-parc, les mesures sanitaires, comme la distanciation physique, pourront être respectées. Un bulletin de vote sera remis aux participants à l’arrivée, qui n’auront qu’à le redonner, rempli, à la sortie. Ils pourront même voter dans leur voiture.

Les représentants syndicaux du SCFP se refusent à tout commentaire jusqu’à la fin de l’assemblée de la section locale 301 samedi.

Le syndicat des cols bleus regroupés de Montréal s’est doté d’un nouvel exécutif cet automne. La section locale avait été placée sous tutelle par le SCFP en mai 2017, à la suite de problèmes internes. Le nouveau président du syndicat est Luc Bisson.

Laisser un commentaire