Les commerces non essentiels devront fermer à partir de Noël, dit Legault

MONTRÉAL — Le premier ministre François Legault annonce que les commerces non essentiels devront fermer leurs portes à partir du 25 décembre, et ce, jusqu’au 11 janvier.

Les écoles primaires seront également fermées du 17 décembre au 11 janvier, comme cela avait déjà été annoncé pour les écoles secondaires. Des cours à distance seront offerts.

Pour la période jusqu’au 11 janvier, les régions qui sont en ««zone jaune» passeront en «zone orange», et les régions en «zone orange» passeront en «zone rouge». 

En conférence de presse, mardi après-midi à Montréal, M. Legault a soutenu qu’il fallait réduire la pression sur les hôpitaux avec un plan de restrictions accrues jusqu’au 11 janvier.

«Là où ça nous fait vraiment mal, c’est au niveau des hospitalisations», a déclaré M. Legault.

Tout en soutenant que le Québec s’en «sortait mieux qu’ailleurs» dans la deuxième vague, M. Legault a affirmé que le nombre de cas restait élevé. Il a souligné une augmentation nette de 69 hospitalisations, faisant en sorte qu’il y a désormais 959 patients atteints de la COVID-19 dans des lits «qui ne peuvent pas être utilisés pour d’autres soins».

Il a parlé des écoles comme d’un autre «endroit difficile», avec 181 classes ayant été fermées dans les dernières 24 heures à cause de la COVID-19, pour un total d’au moins 1503 classes fermées.

C’est pourquoi le gouvernement prolonge la suspension des cours en personne au niveau primaire d’une semaine, soit jusqu’au 11 janvier.

M. Legault a indiqué que les services de garde resteraient ouverts, tout en disant demander aux parents qui le peuvent «de garder leurs enfants à la maison».

«Pour ce qui est des services de garde en milieu scolaire, ils vont être disponibles seulement pour les travailleurs des services prioritaires», a-t-il souligné.

Le premier ministre a parlé des mesures annoncées mardi comme un plan d’une «pause du temps des Fêtes jusqu’au 11 janvier».

Il a déclaré que ce nouveau plan était le fruit de «grosses discussions» avec la Santé publique et le ministère de la Santé.

M. Legault a dit que le télétravail serait obligatoire pour les employés de bureau, dans les secteurs privé et public.

«Ça va devenir obligatoire à partir de jeudi, et jusqu’au 11 janvier, sauf dans des cas très exceptionnels où la présence au bureau est nécessaire pour offrir le service», a-t-il déclaré.

Concernant l’interdiction des rassemblements intérieurs pour la période des Fêtes, le premier ministre a annoncé un assouplissement pour les personnes seules. Ainsi, une personne seule pourra se rendre dans la «bulle» d’un autre ménage, aussi dans cette période du 17 décembre au 11 janvier.

«La vaccination a commencé. Ça se passe bien. On voit la lumière au bout du tunnel, (…) mais il faut tous comprendre qu’avant d’avoir vacciné la majorité des Québécois, ça va prendre un certain nombre de mois», a-t-il rappelé.

M. Legault a aussi annoncé un «assouplissement» pour les activités de plein air, comme «le hockey ou les cours de ski».  Des activités qui pourront être pratiquées avec un maximum de huit personnes, en plus du «moniteur» ou de l’«entraîneur».

«On va aussi s’assurer que les parcs, le jardin botanique (…) soient ouverts», a dit le premier ministre. Il a affirmé vouloir «que les gens bougent», et indiqué qu’il y avait «beaucoup moins de propagation à l’extérieur». Il a toutefois insisté pour dire qu’il demeurait interdit de faire des rassemblements dans les cours extérieures résidentielles. 

En ce qui a trait à la fermeture des commerces non essentiels à partir de Noël, et jusqu’au 11 janvier, elle touche aussi les soins personnels – comme les salons de coiffure et de manucure. Il sera interdit aux magasins à grande surface de «vendre des biens qui ne sont pas essentiels», a affirmé M. Legault.

Les épiceries, pharmacies, garages et animaleries resteront notamment ouverts, et les services de santé, comme les dentistes, seront maintenus.

Laisser un commentaire