Les conservateurs du Nouveau-Brunswick déposent leur premier budget mardi

FREDERICTON — Le gouvernement progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick, minoritaire, présentera son premier budget mardi, et il prévient déjà qu’il proposera des décisions difficiles afin d’équilibrer les finances publiques.

Le Nouveau-Brunswick a affiché des déficits consécutifs pendant plus d’une décennie, mais il a présenté un léger excédent l’an dernier.

Le ministre des Finances, Ernie Steeves, a déclaré lundi que la province versait près de 700 millions $ par année au service de la dette qui atteint environ 14 milliards $. Il a soutenu qu’il était urgent d’éliminer le déficit et même d’essayer de réduire la dette nette. Il a cependant promis que son budget prévoirait de nouvelles dépenses et qu’il fallait surtout améliorer l’efficacité.

Le ministre Steeves a offert lundi une variante de la tradition qui veut que le ministre des Finances pose pour les photographes avec une nouvelle paire de chaussures: il a simplement astiqué une de ses vieilles paires de souliers.

M. Steeves a déclaré que certains ministères subiraient des coupes, mais que d’autres auraient plus d’argent et que de nouvelles dépenses seraient annoncées. Il a soutenu que le budget ne prévoira pas de réduction importante des impôts, mais pas de hausse non plus.

Le premier budget du gouvernement de Blaine Higgs devra recueillir l’appui d’au moins un parti de l’opposition. L’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, avec ses trois députés, a déjà annoncé qu’elle soutiendrait le gouvernement minoritaire au cours de ses 18 premiers mois.

Les plus populaires