Les conservateurs réclament un plan pour la levée des restrictions sanitaires

OTTAWA — Les conservateurs ont déposé une motion, mardi, réclamant au gouvernement fédéral «un plan clair» pour la levée graduelle des restrictions sanitaires, et ce, alors que le pays connaît une augmentation des cas de COVID-19 qui fait craindre une troisième vague. 

L’Agence de la santé publique du Canada affirme qu’il y a eu une augmentation du nombre de cas de 15 % durant la dernière semaine, avec 3600 cas par jour en moyenne. Une troisième vague a déjà été déclarée en Ontario et l’on craint le même scénario au Québec. 

Le chef conservateur Erin O’Toole soutient cependant que «les Canadiens méritent des réponses claires» après un an de sacrifices et «doivent savoir à quoi s’attendre de leur gouvernement». C’est particulièrement vrai pour les familles qui veulent faire des projets de vacances, ou les secteurs du tourisme qui veulent planifier la saison estivale, dit-il. 

Son parti demande au gouvernement fédéral de déposer un tel plan fondé sur des données probantes dans les 20 jours de séance suivant l’adoption de la motion.

M. O’Toole estime qu’il est tout à fait possible pour le Canada de présenter un plan pour la levée graduelle et permanente des restrictions sanitaires au pays, à l’instar de ce qui s’est fait aux États-Unis et au Royaume-Uni. Mais ce n’est pas l’avis du gouvernement Trudeau.

Le ministre des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, rappelle que ce sont les provinces et les territoires qui ont la responsabilité d’appliquer les mesures sanitaires nécessaires et qu’elles varient selon les régions. 

«Que les conservateurs veuillent que les politiciens à la Chambre des communes, et non pas des médecins et des scientifiques, s’imposent dans des juridictions provinciales, nous trouvons ça… un peu bizarre comme approche», a laissé tomber M. LeBlanc, en conférence de presse. 

La motion des conservateurs sera soumise à un vote mercredi. 

Laisser un commentaire