Les consommateurs américains sur le point de payer pour la guerre commerciale

WASHINGTON — La guerre commerciale du président Donald Trump avec la Chine, qui était jusqu’à présent plutôt abstraite pour les consommateurs américains, est sur le point de se concrétiser.

À partir de dimanche, le gouvernement américain commencera à prélever 15% de droits de douane sur 112 milliards de dollars de biens d’importations chinoises.

Les biens visés touchent un très large éventail de produits allant des montres intelligentes aux téléviseurs en passant par des chaussures, des couches, des articles de sport, de la viande et des produits laitiers, notamment.

Pour la première fois depuis le début de la guerre commerciale, les ménages américains seront confrontés à des augmentations de prix, car de nombreuses entreprises américaines affirment qu’elles seront obligées de faire payer les consommateurs pour les augmentations de coûts des produits chinois.

Depuis plus d’un an, les deux plus grandes économies du monde sont à couteau tiré et les enjeux sont considérables. Ce duel est marqué par l’escalade des taxes à l’importation sur les produits chinois et les tarifs de représailles de Pékin.

Les deux parties ont eu des entretiens périodiques qui semblent n’avoir guère progressé malgré les lueurs de percées potentielles. Pendant tout ce temps, ils ont imposé des droits de douane sur des milliards de produits réciproques, ce que des analystes considèrent comme une tactique prédatrice visant à devenir la superpuissance suprême en matière de haute technologie.

Les consommateurs américains avaient jusqu’à présent été épargnés par le pire: l’administration Trump avait laissé la plupart des articles ménagers courants en dehors de son tarif douanier (évalué à 250 milliards de dollars en produits chinois) et ciblait plutôt les produits industriels.

Les plus populaires