Les dates limites pour la livraison de colis avant Noël approchent, dit Postes Canada

OTTAWA — Les Canadiens n’ont plus que quelques jours pour faire livrer un colis et le recevoir à temps pour Noël, Postes Canada ayant devancé certaines des dates limites en raison de la demande sans précédent attribuable à la pandémie de COVID-19. 

Le service a précisé les dates limites pour ses divers services, mais continue de prévenir les Canadiens que des retards restent possibles. 

Même si toutes les dates limites pour le courrier restent inchangées, la date limite pour les livraisons à destination locale est le vendredi 18 décembre pour les services Priorité, Xpresspost, de boîtes à tarif fixe et de colis standard. 

La date limite pour l’expédition à destination régionale est le vendredi 18 décembre pour Priorité et Xpresspost, du mercredi 16 décembre au vendredi 18 décembre pour le service de boîtes à tarif fixe et du lundi 14 décembre au mercredi 16 décembre pour le service de colis standard. 

La date limite pour les envois à destination nationale est le vendredi 18 décembre pour le service Priorité, le jeudi 17 décembre pour Xpresspost, du vendredi 11 décembre au jeudi 17 décembre pour le service de boîtes à tarif fixe et le mercredi 9 décembre au mardi 15 décembre pour le service de colis standard. 

Les changements surviennent après que Postes Canada a livré un nombre record de 1,1 million de colis au cours de la fin de semaine. 

«En plus des Canadiens qui magasinent en ligne plus que jamais pour des cadeaux et des articles de tous les jours, un nombre accru de clients se rendent aux bureaux de poste pour envoyer des cadeaux qui remplacent les visites traditionnelles des Fêtes», a souligné Postes Canada dans un communiqué. 

La société de la Couronne assure maintenant un service de livraison pendant les week-ends dans plusieurs communautés, a ajouté des points de chute pour le ramassage de colis et a prolongé les heures d’ouverture de plusieurs bureaux de poste. 

Elle a aussi amélioré ses technologies de suivi afin que les consommateurs puissent suivre le progrès de l’expédition de leurs colis. 

Ses installations fonctionnent «jour et nuit» pour traiter des volumes records d’envois postaux. 

Postes Canada a gonflé les rangs de son effectif pour son service des Fêtes et a embauché depuis le début octobre plus de 4000 employés saisonniers, ajouté plus de 1000 véhicules à son parc et travaillé avec ses clients commerciaux pour gérer le flot de colis. 

Demande record pour tous les expéditeurs 

Les garanties de livraison à temps ont été suspendues en mars en raison des circonstances uniques présentées par l’exploitation pendant la pandémie de cette année. 

Postes Canada n’est pas la seule à faire face à une demande record de livraisons de colis.

Purolator, le service de messagerie appartenant à la société d’État, a indiqué que l’augmentation du volume de colis observée cette année ne ralentirait probablement pas, même après Noël. 

«Nous pensons que ce sera une cadence unique et régulière, même dans la nouvelle année», a observé la semaine dernière le chef de la direction, John Ferguson. 

Purolator s’attend à livrer un nombre record de 46 millions de colis pendant sa saison de pointe cette année, qui s’étend sur la majeure partie de novembre et une partie de décembre, a précisé M. Ferguson. 

La société a indiqué que la date limite pour garantir une livraison de colis avant Noël était le 22 décembre. 

Le volume de colis cette saison des Fêtes est 10 % plus élevé que prévu, même avec des prévisions optimistes, a noté M. Ferguson. Les livraisons totales ont augmenté de 50 % cette année par rapport à l’année dernière, tandis que les livraisons de commerce électronique sont en hausse de 80 % à 100%, avec un pic majeur survenu en août, plutôt qu’autour des Fêtes, a ajouté M. Ferguson.

Les services d’expédition UPS et DHL Express Canada s’attendent aussi à des saisons records. Le volume de DHL au Canada est en hausse de 60 % pendant les Fêtes cette année, après avoir été d’environ 30 % plus élevé plus tôt cette année. 

«Il s’agit de la continuation d’un modèle de volume que nous avons vu évoluer au cours de 2020», a observé le chef de la direction de DHL Express Canada, Andrew Williams. 

Laisser un commentaire