Les démocrates déposent une plainte contre le sénateur Lindsey Graham

COLUMBIA, S.C. — Les démocrates de la Caroline du Sud ont déposé une plainte officielle contre le sénateur américain Lindsey Graham pour avoir lancé un appel à la collecte de fonds alors qu’il s’entretenait avec des journalistes après des audiences de confirmation judiciaire.

Jeudi, le Parti démocrate de Caroline du Sud a déclaré que M. Graham «avait commis un crime et violé les règles d’éthique de longue date en collectant ouvertement des fonds pour sa campagne dans un bâtiment du gouvernement fédéral, tout en tirant parti de sa fonction officielle au Sénat américain». Une copie de la plainte a été déposée auprès du Comité spécial du Sénat américain sur l’éthique et obtenue par l’Associated Press.

La plainte exhorte le comité «à enquêter immédiatement sur les actions du sénateur Graham et à prendre les mesures correctives appropriées» en la matière.

Bien que les travaux du Sénat aient été techniquement annulés cette semaine en raison de l’exposition de plusieurs membres au coronavirus, les travaux du Comité judiciaire du Sénat se sont poursuivis, avec les audiences de confirmation de la candidate à la Cour suprême, Amy Coney Barrett. En tant que président de ce comité, M. Graham a été à la tête des audiences télévisées de cette semaine, jouant un rôle visible et parlant en marge avec les journalistes.

Après la conclusion de l’audience de mercredi, des journalistes ont questionné M. Graham sur le financement de sa coûteuse campagne à la réélection contre le candidat démocrate Jaime Harrison, et sur l’impact de ces travaux du Sénat sur la course.

«Je ne sais pas à quel point cela a affecté la collecte de fonds aujourd’hui, mais si vous voulez m’aider à combler l’écart — LindseyGraham.com — une petite quantité suffit.»

La campagne de Lindsey Graham a reporté les questions sur les allégations à son bureau du Sénat américain, où le porte-parole Kevin Bishop a déclaré que le sénateur ne faisait que répondre aux questions des journalistes.

M. Bishop a ajouté qu’il était «convaincu que toute personne raisonnable verra que toute violation possible était involontaire et ne représentait pas un comportement habituel.»

On ne sait pas comment le comité, dirigé par le sénateur James Lankford de l’Oklahoma, considérerait la plainte. Les règles et normes de conduite du Sénat indiquent que «les membres et le personnel du Sénat ne peuvent recevoir ni solliciter de contributions électorales dans aucun bâtiment fédéral.»

Lindsey Graham sollicite son quatrième mandat au Sénat américain et il était auparavant à la Chambre des représentants. À la lumière de sa longue expérience, les démocrates de la Caroline du Sud jugent que cette sollicitation est inacceptable.

L’allégation intervient au milieu d’une semaine de collecte de fonds record dans la course, qui est la bataille de réélection la plus serrée de M. Graham à ce jour. Dimanche, M. Harrison a annoncé qu’il avait récolté un record de 57 millions $ au troisième trimestre, la plus grande collecte de fonds trimestrielle jamais réalisée pour tout espoir du Sénat américain.

Trois jours plus tard, la campagne de Lindsey Graham a annoncé que les 28 millions $ qu’il avait recueillis au cours de la même période représentaient le montant le plus élevé jamais collecté par un candidat républicain au Sénat en un seul trimestre, dans n’importe quel État.

M. Graham a déjà sollicité publiquement des fonds pour l’aider à suivre son adversaire démocrate, et a reconnu qu’il se faisait «tuer financièrement» lors d’une entrevue au réseau Fox News.

Certaines enquêtes récentes ont montré une course serrée. Selon un sondage du New York Times / Siena College publié jeudi, M. Graham a une légère avance sur M. Harrison dans l’État, qui n’a pas soutenu un sénateur démocrate depuis la dernière candidature à la réélection de Fritz Hollings en 1998.

Laisser un commentaire
Les plus populaires