Les députés du Yukon reconnaissent l’urgence climatique

WHITEHORSE — Les députés du Yukon ont adopté une résolution dans laquelle l’Assemblée législative déclare l’«urgence climatique».

Le territoire nordique rejoint ainsi la liste croissante de près de 500 gouvernements des trois ordres au Canada qui ont déclaré l’urgence climatique depuis un an — y compris la Chambre des communes, l’Assemblée nationale du Québec et la Ville de Montréal.

La résolution présentée jeudi par le gouvernement du Yukon a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée législative. La ministre de l’Environnement, Pauline Frost, a déclaré en chambre que le gouvernement reconnaissait que le changement climatique avait durement frappé ce territoire.

Les conseillers municipaux de Whitehorse ont adopté une telle résolution le mois dernier, tout comme la première nation des Gwitchin Vuntut, dans le nord-ouest du Yukon, qui devenait ainsi la première communauté au nord du cercle polaire arctique à le faire.

Le site internet du gouvernement du Yukon indique que les changements climatiques ont des répercussions plus grandes et plus rapides dans le Nord que dans d’autres régions du monde. On soutient que la température moyenne au Yukon a augmenté de 2 degrés au cours des 50 dernières années et que les températures hivernales ont augmenté de 4 degrés, soit deux fois plus que dans le sud du Canada.

Les conditions météorologiques extrêmes, telles que les inondations, les feux de forêt ou la fonte des glaces de mer et du pergélisol, ont endommagé les routes et les infrastructures, limité l’accès à certains aliments et bouleversé les activités traditionnelles des Premières Nations du Yukon, alors que les écosystèmes fauniques se transforment, indique-t-on.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire