Les «deux Michael» détenus en Chine tiennent le coup, selon l’ambassadeur

OTTAWA — L’ambassadeur du Canada à Pékin affirme que Michael Kovrig et Michael Spavor sont en bon état physique et mental et font preuve d’une résilience inspirante après presque deux ans d’emprisonnement en Chine.

Dominic Barton a déclaré que les autorités chinoises étaient complètement paranoïaques à propos de la COVID-19 et qu’elles avaient refusé que des représentants consulaires rendent visite aux deux hommes en prison de janvier à novembre.

M. Barton dirige les efforts du Canada en Chine pour obtenir la libération des «deux Michael», qui sont détenus depuis le 10 décembre 2018 dans ce qui est largement considéré comme des représailles à l’arrestation par le Canada de Meng Wanzhou, une haute dirigeante du géant chinois des télécommunications Huawei.

L’ambassadeur Barton a finalement obtenu un accès consulaire virtuel à MM. Kovrig et Spavor en novembre.

M. Barton a présenté cette mise à jour dans son témoignage jeudi soir devant le comité spécial de la Chambre des communes sur les relations entre le Canada et la Chine.

Il a également parlé de la visite de trois jours contrôlée par le gouvernement chinois qu’il a effectuée au Tibet en octobre avec neuf autres diplomates occidentaux. Il a affirmé qu’il restait préoccupé par la situation des droits de la personne dans la région et que les diplomates n’avaient vu que ce que le gouvernement chinois voulait qu’ils voient.

Laisser un commentaire