Les deux petits rorquals de Montréal n’ont pas été vus depuis 48 heures

MONTRÉAL — Déjà 48 heures se sont écoulées depuis la dernière fois où les deux petits rorquals qui nageaient dans les eaux du fleuve Saint-Laurent, près de Montréal, ont été aperçus.

Des bénévoles du Réseau québécois d’urgences pour les mammifères marins (RQUMM) sont retournés sur l’île Sainte-Hélène lundi matin pour tenter de repérer les deux mammifères, mais sans succès. Les recherches dans ce secteur ont donc été abandonnées en milieu de journée.

Le RQUMM signale que le premier petit rorqual, qui est arrivé près de Montréal il y a plus d’une semaine et qui a passé six jours aux abords de l’île Sainte-Hélène, n’a pas été vu depuis 18 h samedi soir.

Selon un commandant de la garde côtière, le petit rorqual aurait effectué une quinzaine de sauts hors de l’eau en début de soirée, samedi, mais personne ne l’a revu par la suite.

Quant au deuxième petit rorqual, il n’a pas été vu depuis 21 h samedi soir. Celui qui s’était amené près de Montréal un peu plus tard a passé quelque temps entre le Vieux-Port et l’île Sainte-Hélène, avant de se déplacer dans le chenal Le Moyne, directement de l’autre côté de l’île, pour trois jours.

Un capitaine de navire aurait aperçu un petit rorqual dimanche matin près de Cap Saint-Michel, à 25 km en aval de l’île Sainte-Hélène, mais aucun autre signalement n’a été fait depuis ce moment.

Le RQUMM invite donc la population à lui signaler toute observation de mammifère marin entre Montréal et Québec et demande aux navigateurs d’être prudent sur le fleuve.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.