Les deux policiers tués mardi en Ontario n’ont pas dégainé leur arme, selon l’UES

INNISFIL, Ont. — La «police des polices» en Ontario soutient que les deux agents tués mardi soir en répondant à un appel dans une résidence d’Innisfil n’avaient pas dégainé leur arme à feu avant d’être abattus.

L’Unité des enquêtes spéciales (UES) avait parlé mercredi d’un «échange de coups de feu» entre les deux policiers et un homme de 23 ans. Les deux policiers sont morts plus tard à l’hôpital.

Or, de nouveaux détails ont émergé jeudi: une porte-parole de l’UES a déclaré qu’un troisième policier avait échangé des coups de feu avec l’homme, qui est mort dans la résidence. Ce troisième policier n’a pas été blessé.

Une autopsie doit être pratiquée vendredi sur le corps du jeune homme, identifié comme étant Chris Doncaster par une source proche de l’enquête — qui n’était pas autorisée à s’exprimer publiquement.

Le ministère de la Défense nationale a confirmé qu’un homme du nom de Christopher Joseph Doncaster avait été membre des Forces armées canadiennes de mai à décembre 2020. Le ministère affirme que le simple soldat Doncaster n’a jamais été déployé et n’a pas suivi la formation militaire de base.

Sur un compte Instagram qui utilise le nom de Chris Doncaster, on voit  une photo publiée il y a plus d’un an qui semblait représenter un jeune homme posant sur une motomarine du Service de police de South Simcoe.

La police a identifié les policiers morts mardi soir: il s’agit de l’agent Devon Northrup, âgé de 33 ans, et de son collègue Morgan Russell, âgé de 54 ans.

Carabine semi-automatique

L’UES, qui poursuit son enquête, a déjà indiqué que les deux policiers répondaient à un appel logé par un membre de la famille dans la résidence pour un «incident de tapage». L’homme de 23 ans, qui vivait dans cette maison, avait une arme à feu qui, selon l’UES, était une carabine semi-automatique SKS. 

Des voisins ont affirmé qu’un couple de personnes âgées, qui avait un petit-fils adulte, vivait dans cette maison.

La police de South Simcoe a précisé que l’agent Devon Northrup, qui était membre du service depuis six ans, avait travaillé avec les unités d’intervention communautaire et de mobilisation. Il a également été membre de l’équipe de sensibilisation aux crises de santé mentale et de l’unité d’intervention d’urgence. Il laisse dans le deuil sa compagne et ses parents, a indiqué la police.

L’agent Northrup avait reçu en 2020 un prix d’excellence du Service de police pour son rôle lors d’une intervention auprès d’une personne en crise.

L’agent Morgan Russell, père de deux enfants, cumulait 33 ans de service au sein du corps policier de South Simcoe. Il avait notamment été formé comme négociateur de crise et ce soir-là, il avait été affecté à une patrouille en uniforme, a indiqué le service de police.

Des fleurs ont été déposées devant le poste de la Police de South Simcoe, à Innisfil, et une veillée communautaire a eu lieu mercredi soir.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.