Les drones iraniens mettent l’Ukraine à feu et à sang

KYIV, Ukraine — Des frappes aériennes ont coupé l’alimentation en électricité et en eau de centaines de milliers d’Ukrainiens mardi, dans le cadre de ce que le président du pays a qualifié de campagne russe en expansion pour plonger la nation dans le froid et l’obscurité et rendre les pourparlers de paix impossibles.

Le président Volodymyr Zelensky a déclaré que près d’un tiers des centrales électriques ukrainiennes avaient été détruites la semaine dernière, «provoquant des coupures de courant massives dans tout le pays».

«Il ne reste plus de place pour des négociations avec le régime de Poutine», a-t-il lancé sur Twitter.

Priver les gens d’eau, d’électricité et de chauffage alors que l’hiver arrive, et l’utilisation généralisée de soi-disant drones suicides qui foncent sur des cibles, ont ouvert une nouvelle phase dans la guerre du président russe Vladimir Poutine. Les bombardements aériens semblent viser à épuiser la résilience remarquable dont les Ukrainiens ont fait preuve au cours des près de huit mois qui se sont écoulés depuis l’invasion de la Russie.

Même loin des lignes de front, les services publics de base ne sont plus des certitudes, avec des frappes quotidiennes atteignant loin dans le pays et endommageant des installations clés, parfois plus rapidement qu’elles ne peuvent être réparées.

La dernière ville à avoir complètement perdu l’électricité et l’eau a été Zhytomyr, qui abrite des bases militaires, des industries, des boulevards verdoyants et quelque 250 000 habitants, à environ 140 kilomètres à l’ouest de Kyiv.

Les hôpitaux de la ville sont passés à l’alimentation de secours après la double frappe de missile mardi sur une installation énergétique, et d’autres municipalités de la région ont également perdu l’électricité, ont annoncé des responsables municipaux et régionaux.

À Kyiv, la capitale, des frappes de missiles ont endommagé deux centrales électriques et tué deux personnes, ont indiqué les autorités de la ville. L’attaque a laissé 50 000 personnes sans électricité, selon l’exploitant des installations.

Des missiles ont également gravement endommagé une installation énergétique dans la ville de Dnipro, dans le centre-sud.

La Russie mélange également ses modes d’attaque.

Des drones suicides ont incendié une infrastructure dans la région partiellement occupée par la Russie de Zaporijjia, dans le sud du pays, a déclaré le gouverneur régional.

Des missiles de défense aérienne S-300, que la Russie a transformés en armes d’attaque au sol à mesure que ses stocks s’épuisent, ont été utilisés pour frapper la ville méridionale de Mykolaïv. Le corps d’un homme a été retrouvé dans les décombres d’un immeuble, a indiqué le gouverneur de la région.

Dans la ville orientale de Kharkiv, huit roquettes tirées de l’autre côté de la frontière voisine avec la Russie ont touché une zone industrielle, a dit le gouverneur régional.

Des vagues de drones suicides chargés d’explosifs ont également touché Kyiv lundi, frappant des installations énergétiques et incendiant et effondrant en partie des bâtiments. Un drone a percuté un immeuble résidentiel, tuant quatre personnes.

L’Ukraine dit que la Russie reçoit des milliers de drones de l’Iran. Les drones Shahed de fabrication iranienne qui ont touché des cibles à Kyiv ont également été largement utilisés ailleurs ces dernières semaines.

Un photographe de l’Associated Press a filmé lundi l’un des drones iraniens, son aile en forme de triangle et son ogive pointue clairement visibles, bien que le Kremlin ait refusé de confirmer leur utilisation.

Rien qu’au cours de la semaine dernière, plus de 100 drones autodestructeurs de fabrication iranienne ont percuté des centrales électriques, des stations d’épuration, des bâtiments résidentiels, des ponts et d’autres cibles dans les zones urbaines, a déclaré le ministère ukrainien des Affaires étrangères.

Dans une allocution télévisée lundi soir, M. Zelensky a dit que la Russie utilisait les drones parce qu’elle perdait du terrain dans la guerre.

«La Russie n’a aucune chance sur le champ de bataille et elle essaie de compenser ses défaites militaires par la terreur, a-t-il lancé. Pourquoi cette terreur? Pour faire pression sur nous, sur l’Europe, sur le monde entier.»

Dans d’autres développements :

– L’opérateur ukrainien de l’énergie nucléaire a indiqué que les forces russes avaient arrêté deux autres cadres supérieurs à la centrale nucléaire de Zaporijjhia. Energoatom a dit qu’on ne savait pas où ils se trouvaient. On ne sait pas non plus où se trouve un autre dirigeant qui a été arrêté plus tôt en octobre.

— En Russie, l’écrasement lundi d’un avion de combat russe a fait au moins 15 morts. Le bombardier Su-34 s’est écrasé dans la ville portuaire de Yeysk après qu’un de ses moteurs a pris feu lors du décollage pour une mission d’entraînement, a déclaré le ministère de la Défense. Il a indiqué que les deux membres d’équipage ont sauté en toute sécurité, mais l’avion s’est écrasé dans une zone résidentielle, provoquant l’explosion de tonnes de carburant à l’impact.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.