Les É-U ne forceront pas le retour de 4 Canadiens accusés de méfait

CHEYENNE, États-Unis – Les autorités américaines affirment qu’elles ne chercheront pas à forcer le retour aux États-Unis de quatre Canadiens accusés d’avoir marché sur une source thermale vulnérable dans le parc national de Yellowstone pour faire face à la justice.

Le bureau du procureur général des États-Unis a indiqué que les hommes avaient été accusés de méfait, mais cela ne satisfait pas aux critères juridiques pour forcer leur retour afin d’être poursuivis.

Les hommes voyageaient dans un véhicule récréatif qui arborait une plaque d’immatriculation de la Colombie-Britannique. On croit qu’ils sont de retour chez eux.

Les autorités espèrent que les quatre Canadiens vont retourner volontairement au pays pour que l’affaire soit réglée devant les tribunaux.

S’ils ne le font pas, ils pourraient être arrêtés la prochaine fois qu’ils tenteront de traverser la frontière ou se voir refuser l’accès.

Les hommes sont accusés d’avoir quitté un trottoir bien délimité et d’avoir marché sur la source le 14 mai.