Les É.-U. veulent diversifier le marché du lait maternisé pour éviter les pénuries

WASHINGTON — L’administration du président américain Joe Biden cherche à aider les fabricants étrangers de lait maternisé à rester sur le marché américain à long terme, dans le but de diversifier l’industrie après que la fermeture de la plus grande usine au pays a déclenché une pénurie à l’échelle nationale.

Mercredi, la Food and Drug Administration (FDA) a annoncé son intention d’aider les producteurs étrangers qui ont envoyé des stocks aux États-Unis, dans le cadre d’une approbation d’urgence pour remédier à la pénurie, à obtenir une autorisation à long terme pour commercialiser leur formule aux États-Unis.

L’agence fournira aux producteurs qui vendent temporairement aux États-Unis un moyen de se conformer aux exigences réglementaires existantes afin qu’ils puissent rester sur le marché, offrant aux consommateurs plus de choix et rendant les approvisionnements plus résistants aux pénuries actuelles et futures.

La FDA organisera également des réunions et fournira aux producteurs un point de contact unique pour travailler à travers le système de réglementation afin de rendre le processus de demande plus efficace.

«La nécessité de diversifier et de renforcer l’approvisionnement en préparations pour nourrissons aux États-Unis est plus importante que jamais», ont déclaré le commissaire de la FDA, le Dr Robert Califf, et Susan Mayne, directrice du Center for Food Safety and Applied Nutrition de l’agence, dans un communiqué. «La récente fermeture d’une importante usine de préparations pour nourrissons, en plus d’événements météorologiques naturels imprévus, a montré à quel point la chaîne d’approvisionnement est devenue vulnérable.»

Les États-Unis ont tenté d’augmenter l’offre de lait maternisé après que des régulateurs ont fermé en février une usine du Michigan dirigée par Abbott, le plus grand fabricant national de préparations pour nourrissons, pour des raisons de sécurité. L’usine a rouvert le 4 juin, après que l’entreprise se soit engagée à appliquer des protocoles de désinfection et de sécurité supplémentaires, mais a de nouveau fermé à la mi-juin après que des intempéries ont causé des dommages à l’usine.

La société a déclaré qu’elle avait besoin de temps pour évaluer les dommages et désinfecter à nouveau l’usine après de violents orages et de fortes pluies qui ont balayé le sud-ouest du Michigan le 13 juin.

En mai, la FDA a assoupli les réglementations fédérales en matière d’importation pour permettre l’expédition de préparations pour nourrissons aux États-Unis, et l’administration Biden a offert un soutien fédéral pour acheminer les préparations de l’étranger vers les États-Unis.

La Maison-Blanche a déclaré que d’ici dimanche prochain, ses efforts auront apporté 43 millions d’équivalents de bouteilles de 8 onces de préparations pour nourrissons aux États-Unis.

«Les préparations pour nourrissons sont un produit alimentaire essentiel qui est la seule source de nutrition pour de nombreux bébés aux États-Unis. Les entreprises et leurs installations de fabrication doivent répondre aux normes rigoureuses de la FDA qui garantissent que la formule est à la fois sûre et nutritive», ont déclaré le Dr Califf et Mme Mayne. «Ces normes sont nécessaires pour protéger nos enfants et ne seront pas sacrifiées pour des considérations d’approvisionnement à long terme», ont-ils ajouté.

La politique qui donne temporairement à la FDA des pouvoirs discrétionnaires sur l’application des régulations concernant le lait maternisé doit expirer en novembre, mais l’administration a déclaré qu’elle la renouvellerait si nécessaire pour garantir l’approvisionnement national.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.